Possible datation de la fin de l atl antides

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Possible datation de la fin de l atl antides

Message  encelades le Lun 18 Aoû 2008, 11:33

Possible datation de la fin de l atl antides.
Atl eaux, Antides possible contration plurielle de Andes + Ys.
andes montagnes et Ys îles.


Voila le lien
http://www.uc.edu/news/NR.asp?id=8625
Voila la copie de larticle
xploding Asteroid Theory Strengthened by New Evidence Located in Ohio, Indiana


Was
the course of life on the planet altered 12,900 years ago by a giant
comet exploding over Canada? New evidence found by UC Assistant
Professor of Anthropology Ken Tankersley and colleagues suggests the
answer is affirmative.


Date: 7/2/2008

By: Carey Hoffman
Phone: (513) 556-1825
Photos By: Lisa Ventre


Geological evidence found in Ohio and Indiana in recent weeks is
strengthening the case to attribute what happened 12,900 years ago in
North America -- when the end of the last Ice Age unexpectedly turned
into a phase of extinction for animals and humans – to a cataclysmic
comet or asteroid explosion over top of Canada.
A comet/asteroid theory advanced
by Arizona-based geophysicist Allen West in the past two years says
that an object from space exploded just above the earth’s surface at
that time over modern-day Canada, sparking a massive shock wave and
heat-generating event that set large parts of the northern hemisphere
ablaze, setting the stage for the extinctions.


Ken Tankersley

Now University of Cincinnati Assistant Professor of Anthropology Ken
Tankersley, working in conjunction with Allen West and Indiana
Geological Society Research Scientist Nelson R. Schaffer, has verified
evidence from sites in Ohio and Indiana – including, locally, Hamilton
and Clermont counties in Ohio and Brown County in Indiana – that offers
the strongest support yet for the exploding comet/asteroid theory.
Samples of diamonds, gold and silver that have been found in the
region have been conclusively sourced through X-ray diffractometry in
the lab of UC Professor of Geology Warren Huff back to the diamond
fields region of Canada.

The only plausible scenario available now for explaining their
presence this far south is the kind of cataclysmic explosive event
described by West’s theory. "We believe this is the strongest evidence
yet indicating a comet impact in that time period," says Tankersley.
Ironically, Tankersley had gone into the field with West believing he might be able to disprove West’s theory.

Tankersley was familiar through years of work in this area with the
diamonds, gold and silver deposits, which at one point could be found
in such abundance in this region that the Hopewell Indians who lived
here about 2,000 years ago engaged in trade in these items.
Prevailing thought said that these deposits, which are found at a
soil depth consistent with the time frame of the comet/asteroid event,
had been brought south from the Great Lakes region by glaciers.
"My smoking gun to disprove (West) was going to be the gold, silver
and diamonds," Tankersley says. "But what I didn’t know at that point
was a conclusion he had reached that he had not yet made public – that
the likely point of impact for the comet wasn’t just anywhere over
Canada, but located over Canada’s diamond-bearing fields. Instead of
becoming the basis for rejecting his hypothesis, these items became the
very best evidence to support it."
Additional sourcing work is being done at the sites looking for
iridium, micro-meteorites and nano-diamonds that bear the markers of
the diamond-field region, which also should have been blasted by the
impact into this region.


Ken Tankersley seen working in the field in a cave in this publicity photo from the National Geographic Channel.



Much of the work is being done in Sheriden Cave in north-central Ohio’s Wyandot County, a rich repository of material dating back to the
Ice Age.
Tankersley first came into contact with West and Schaffer when they
were invited guests for interdisciplinary colloquia presented by UC’s
Department of Geology this spring.
West presented on his theory that a large comet or asteroid,
believed to be more than a mile in diameter, exploded just above the
earth at a time when the last Ice Age appeared to be drawing to a close.
The timing attached to this theory of about 12,900 years ago is
consistent with the known disappearances in North America of the wooly
mammoth population and the first distinct human society to inhabit the
continent, known as the Clovis civilization. At that time, climatic
history suggests the Ice Age should have been drawing to a close, but a
rapid change known as the Younger Dryas event, instead ushered in
another 1,300 years of glacial conditions. A cataclysmic explosion
consistent with West’s theory would have the potential to create the
kind of atmospheric turmoil necessary to produce such conditions.
"The kind of evidence we are finding does suggest that climate
change at the end of the last Ice Age was the result of a catastrophic
event," Tankersley says.

Currently, Tankersley can be seen in a new documentary airing on the National Geographic channel. The film "Asteroids" is part of that network’s "Naked Science" series.
The new discoveries made working with West and Schaffer will be
incorporated into two more specials that Tankersley is currently
involved with – one for the PBS series "Nova" and a second for the
History Channel that will be filming Tankersley and his UC students in
the field this summer. Another documentary, this one being produced by
the Discovery Channel and the British public television network Channel
4, will also be following Tankersley and his students later this summer.
As more data continues to be compiled, Tankersley, West and Schaffer
will be publishing about this newest twist in the search to explain the
history of our planet and its climate.

Climate change is a favorite topic for Tankersley. "The ultimate
importance of this kind of work is showing that we can’t control
everything," he says. "Our planet has been hit by asteroids many times
throughout its history, and when that happens, it does produce climate
change."

Quand à situer l atlantide cela devient un peu plus facile et coup de bol la disparition, ( disparition qui ne fût pas totale mais réduisit de façon importante les visées politiques et bélliciste des Atlantes en Lidie et europe...) de l atlantide correspond et corroboore le cataclysme de la Baltique....

Encelades
avatar
encelades
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 307
Date d'inscription : 22/10/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Sage
Changement de Dons: Envole
Point de Présence:
203/2012  (203/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  jean-marc le Lun 18 Aoû 2008, 15:10

Salut Encelades

C'est un sujet très difficile que celui de l'Atlantide , pour la raison qu'on a pas encore la confirmation de son existance , c'était peut être qu'une vision de son créateur , une comète qui élimine que les plus gros animaux , c'est aussi très spécial et cela a la grandeur du monde .

jean-marc
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 845
Age : 66
LOCALISATION : Québec ( Canada)
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : sans aucune rancune , plein d\\\\\\\'amour
Date d'inscription : 29/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Maitre
Changement de Dons: Ubiquité
Point de Présence:
845/2012  (845/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  encelades le Lun 18 Aoû 2008, 22:54

Jean Marc,

Il y a un pays qui se réclame officiellment de l atlantide.
OH il s en réclame pas fort, juste sur son BLASON officiel avec la devise MAS ALLA !

L Atlantide à éxisté et une grande partie existe encore NON SUBMERGEE.
Les Açores, ou azores où il reste les sommets de montagne qui culminaient à 1800 environ.
La grande partie EST qui n'est plus une île et qui s appelait Yspania où il faut entendre Span comme en Anglais = étendue soit l ïle étendue appelée ESPAGNE aujourd hui
La grande Ile du Sud étroite = Yspania Transferens.
Enfin le complexe des Canaries.
Voila un des temps venu, et une information livrée à l entendement des peuples amnésiques.

Regardez les documents Espagnols il y a aussi 2 Colonnes comme dans $ . En cherchant on touve des traces qui dtent d avant - 20 000 ans et des traces d écritures Alphabetiques et des ouvres d arts par milliers, et des choses qui ne sont montrés qu aux grand metres ;o)

Une civilisation peut disparaitre en moins de 24 heures, voila le PLUS grand secret de tous les temps. Il sert de rien d avoir des helicos etdes sous marins quand tombe du ciel un nuage de terre etde cailloux de 300 metres de haut par metre carré.



Chercher ailleurs c'est vouloir chercher midi à quatorze heures.

Mais, moi en tant qu' amateur de mystere, je vous recommande de ne pas croîre ce que j'écris, pour conserver le mystére


Encelades
avatar
encelades
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 307
Date d'inscription : 22/10/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Sage
Changement de Dons: Envole
Point de Présence:
203/2012  (203/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  jean-marc le Mar 19 Aoû 2008, 03:41

Cher Encelades
Il y a bien longtemps que je suis la recherche de l'Atlantide sur tout les forums et sur le net , il y a au moin trois endroits ou on pense que serait l'Atlantide , Le détroit de gibraltar est le dernier de la liste , alors tu dois parler des ruines trouver dans ce détroit , quoi que la mer est pleine de ruine , Mais si tu es certain , là c'est une autre affaire

jean-marc
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 845
Age : 66
LOCALISATION : Québec ( Canada)
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : sans aucune rancune , plein d\\\\\\\'amour
Date d'inscription : 29/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Maitre
Changement de Dons: Ubiquité
Point de Présence:
845/2012  (845/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  encelades le Mar 19 Aoû 2008, 04:17

jean-marc a écrit:Cher Encelades
Il y a bien longtemps que je suis la recherche de l'Atlantide sur tout les forums et sur le net , il y a au moin trois endroits ou on pense que serait l'Atlantide , Le détroit de gibraltar est le dernier de la liste , alors tu dois parler des ruines trouver dans ce détroit , quoi que la mer est pleine de ruine , Mais si tu es certain , là c'est une autre affaire
http://tbn0.google.com/images?q=tbn:6f_JYJ4w6aRWCM:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/1e/Escudo_de_Espa%C3%B1a.png

Disons les choses clairement, c'est pas une opinion, c est un AVIS, issu de plus d e quarante ans de recherches et verifications même sur le térrain en Espagne et ailleurs.
Non c est pas une lubie.

Je t avais envoyé une carte trés spéciale où justement mmmn apparaissait ni l Espagne ni la france et encore moins l Italie.

Ce que je dis avec fermeté, c est que Les Hélenes, conus sous le nom de "hellas", sont descendant des Halles .....Que ces Halles sont les descendants des Atlantes !
De les Halles furent repartis sur de nombreuses terres ici en Europe et même dans l atlantique Antilles Guadeloupe tc...

Je dis que le portugal, les açores, les canaries, l espagne et quelques autres terres mainetnant agrégées à des continents , fûrent il y a 13 000ans des îles qui se trouvaient au delà en Espagnol MAS ALLA des colonnes d Hercules qu on situera quelque part à l Est de la sicile.
Voila pour ce que je dis.

Pour les faits , il faut visiter Niebla et sa région même les zones sous marines .
Il faut visiter le nord du maroc et l est marocains, et des tas d autres endroits où on trouvait des squelettes de géants, + de 2M80 . Des géants j en ai même rencontré, des bien vivants, Espangols ou ds Berberes ou nes Guanches.
Enfin il faut avoir 150 générations d Espagnols et deFrançais pour dechiffrer les langues d europe . Et comme je te le disais comprendre ces vielles langues permet aussi de comprendre quelques noms de tribus indiennes du NORD Americain.

Si je voulais faire une blague j attendrai le 1er AVRIL.

L Atlantide de Socrate, Solon, Platon, ainsi que els dynasties Egyptiennes c'était entre autres l ïle étendue YS SPANIA et ses soeurs.

Sans barattin.
Encelades
avatar
encelades
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 307
Date d'inscription : 22/10/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Sage
Changement de Dons: Envole
Point de Présence:
203/2012  (203/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  jean-marc le Mer 20 Aoû 2008, 04:25

Salut Encelades

Je n'avais pas l'intention de te blesser , surtout pas toi .
Tu as raison pour la map et je peus voir que tu as vraiment cerner l'histoire de l'Atlantide , il est certain qu'il y a eu de cette race des survivant , comme chez les maya . Alors cette ville devait être vraiment énorme . Tine veus faire une recherche sur l'Atlantide , j'espère que tu vas la guider , ce serait bien d'avoir toute l'histoire .
Amicalement
Jean-Marc

Salut Jean Marc.

Ke suis pas bléssé ;o)
Mais internet c est pas un vrai dialogue et je voyais pas un émoticon smiley pour dire : c est pas une farce !
Je veux dire que je ne posséde pas les documents sur l atlantides.
J ai hérité d aucun dossier secret ou pas. Tout est dans le support à chapeau.

Ce que je sais c est le résultat de quarante ans de recherches dans des tas de domaines. C'est pas facile à passr comme résultat de recherche, faut aussi enseigner des tas de choses peu documentées e donc faire la compilation aulleurs que dans ma tête.

Des recherches sur l atlantides c est d abord se connaire soi même et ensuite se poser les questions enfin vérifier. C 'est bateau à dire mais c est toujour vrai.
On reconnait MIEUX un couteau la deuxiéme fois où on rencontre un couteau..

Tine, nous dis quelle a des connaissances médicales. Il éxiste un llien decousinage génétique entre les Espagnols et les sud américains. Le Dr Bernard Hématologue spécialiste de cette discipline en avait fait un livre pour le public aux éditions Chastel.
Et je suppose un autre livre pour l enseignment , mais là je sais pas où ?
Il y a aussi un lien "historique" même si en fai il remonterait à la préhistoire ; une question de transfert de technologie entre Sud de l europe et Amérique USA, concernant la fabrication de pointes de lance en forme de feuille de laurier.
Cela porte un nom spécialisé que j ai pas retrouvé, pour l instant. A la roche de solutré parait il on a trouvé pas mal de ces pointes en forme de feuilles de laurier indice.

Il y a des tas de recherches à RE FAIRE, par exemple l île de Goré, haut lieu de l esclavage. C est une île déjà connue dans l antiquité ....
Ensuite son nom Goré veut bien dire Fortification.
Comme la ville de GORI en Géorgie , mêmes racines donc même mot.
Je ne sais pas si actuellment GORI veut dire Fortification en Georgien mais c'était le cas avant. Un indice ? Périgord : Péri = 4 et Gori ou encore Gord = fortifivations ou Armées.
Cela suffit pas ? Bigore en France = 2 armées ou fortifications.
Me croyez pas ?
Tregore = 3 armées.

Mais cela ne suffit pas faudrait aussi rn savoir d avantage sur les secrets, de l archéologie. L archéologie qu on expose JAMAIS dans els musées.
J ai de spistes et des indices.
Parce que il semble bien que les pyramides d eNosnie par exemple soient antérieures à celles d égypte etc. etc...

Il faudrai aussi se former aux langues, comment retrouver les restes de la langue des Celtes descendants des Atlantes en utilisant les noms d elieux, toponymie etc...
En fait même si Solon se voit raconté une petite histoire sur l antiquité d eson peuple,
le prétre égyptiens savait lui que en effet lesGrecs et les égyptiens avaient une même origine ... Cest en gros ce que dit l oracle à ALEXANDRE le macédonien.
La MAcédoine est au sud d ela Bosnie actuelle.

En fait il y a du boulot pour 100 personnes et pour 10 ans au moins.
Et si moi je veux vous passer le bébé en une seule fois faudrait 40 ans encore.

On est pas sorti de l AUBERGE.
Mas tout cela est faisable, il suffit de commencer.

Encelades

jean-marc
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 845
Age : 66
LOCALISATION : Québec ( Canada)
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : sans aucune rancune , plein d\\\\\\\'amour
Date d'inscription : 29/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Maitre
Changement de Dons: Ubiquité
Point de Présence:
845/2012  (845/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  encelades le Dim 24 Aoû 2008, 21:45

!il m a longtemps semblé que les forums ou fora étaient peut etre un moyen de crééer un noyau de gens oeuvrant vers une analyse.

Maintenant je pense que l échange reste exceptionnel.
Les fora servent a emmagasiner des infos pas a les traiter DOMMAGE.
ENCELADES
avatar
encelades
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 307
Date d'inscription : 22/10/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Sage
Changement de Dons: Envole
Point de Présence:
203/2012  (203/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  jean-marc le Dim 24 Aoû 2008, 22:54

Les forums aident a se faire une idée , grâce a des opinions diverse , mais pour une recherche réel , il faut aller voir les choses de plus près .
Si quelqu'un ne veut pas accepter les opinions et changer sa façon de voir , alors nous tournons en rond . Il n'y a pas beaucoup de forum qui pense que les entités ont besoin de sang , pourtant cela crève les yeux . J'ai déjà trouver des réponses avec des membres , des choses qui ne me sont pas venu a l'idée . Pascal a fermer son forum pour la raison que tu as citer , il est impossible de faire de grande recherche , car il y a trop d'opinions différente et des gens qui ne peuvent pas mettre de l'eau dans leur vin .

jean-marc
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 845
Age : 66
LOCALISATION : Québec ( Canada)
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : sans aucune rancune , plein d\\\\\\\'amour
Date d'inscription : 29/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Maitre
Changement de Dons: Ubiquité
Point de Présence:
845/2012  (845/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  encelades le Lun 25 Aoû 2008, 04:31

Cette question de sang m obsede.

Il ne m'est pas venu a k idée d étudier le comprtement des E.T. sanguinaires.

Comme je l ai dis ailleurs leur utilisation de la physique m a interéssé.

Par contre il m est arrive de lire des entrefilets sur les pluies de SANG.
Disons que le sang c'estune espece de chlorophyle a base de FER et aussi d eau sui est un solvant salé.
Approximation ! J ai pas fait Biologie.

Il existe des être sous l eau qui sont loin d être humains, des crustacés qui possedent un sang BLEU.
Si on revient sur un de mes posts, je parle de VIE sous marine ou les cellules vivantes qui utilisant des molecules de SOUFRE une vie symbiotique.

Peut être qu en l absence de soufre de leur milieux d origine le Sang devient pour ces E.T. un moyen de se nourrir ?
Il ne faut pas partager la cage d un matou si on est un oiseau.... ;o)

En outre ce que j ai pu comprendre de l autopsie des ROSWELL
Ces E.T. seraient FORTS et lents sous l eau, mais tres forts hors de l eau.
MAis en contrepartie ils auraient tres vite les crocs.
OUI mr Stocker ! plaisanterie ;;o)

Alors chupacabra suceur de sang de chevre !
Cela peut être une option.

Il est en outre possible que leurs appareils utilisent des solutions contenant du fer moleculaire ?
Qui dit que l essence est le seul carburant ?

ENCELADES
avatar
encelades
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 307
Date d'inscription : 22/10/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Sage
Changement de Dons: Envole
Point de Présence:
203/2012  (203/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  jean-marc le Lun 25 Aoû 2008, 08:20

Tu as parler de sang bleu , j'ai vu un témoignage d'une femme qui a été hospitalisé , surprise elle avait du sang bleu , cette femme a disparu sans laisser de trace .
Pour le sang , mutilation , prélèvement de sang dans les chambres , chili prélèvement a l'aide d'un rayon , suceur de chèvre ramasse du sang , beaucoup de sang dans ce phénomène .

jean-marc
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 845
Age : 66
LOCALISATION : Québec ( Canada)
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : sans aucune rancune , plein d\\\\\\\'amour
Date d'inscription : 29/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Maitre
Changement de Dons: Ubiquité
Point de Présence:
845/2012  (845/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  encelades le Lun 25 Aoû 2008, 19:18

Savez vous que le lait est en fait du sang modifié.
Encelades
avatar
encelades
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 307
Date d'inscription : 22/10/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Sage
Changement de Dons: Envole
Point de Présence:
203/2012  (203/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  jean-marc le Lun 25 Aoû 2008, 22:15

NON! j'ai cru que cela venais d'une vache et du foin digéré , mais pour la femme je serais près a le croire , vu que cela commence lorsqu'elle a un enfant . Pour vrais dire , je ne sais vraiment pas mon ami , moi je ne boit jamais de lait .

jean-marc
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 845
Age : 66
LOCALISATION : Québec ( Canada)
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : sans aucune rancune , plein d\\\\\\\'amour
Date d'inscription : 29/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Maitre
Changement de Dons: Ubiquité
Point de Présence:
845/2012  (845/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  encelades le Mar 26 Aoû 2008, 03:25

Moi je prefere le ouisky ou le bourbon ;o) ou alors carrement l EAU .

ENCELADES
avatar
encelades
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 307
Date d'inscription : 22/10/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Sage
Changement de Dons: Envole
Point de Présence:
203/2012  (203/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  jean-marc le Mar 26 Aoû 2008, 17:31

De l'eau jamais ! j'aime les boissons qui ont un goût

jean-marc
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 845
Age : 66
LOCALISATION : Québec ( Canada)
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : sans aucune rancune , plein d\\\\\\\'amour
Date d'inscription : 29/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Maitre
Changement de Dons: Ubiquité
Point de Présence:
845/2012  (845/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  Tine le Mar 26 Aoû 2008, 19:45

Dîtes les gars, vous seriez pas en train de vous éloigner du sujet? Pour le lait maternel, non Encelades il n'est pas du sang modifié, mais bien du lait qui sort des glandes mammaires de la femme qui se développent dès le début de la grossesse. Et je suis bien placée pour le savoir!
Bisous, Tine
avatar
Tine
membre
membre

Féminin
Nombre de messages : 112
Age : 59
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : Apprendre,comprendre, expliquer tous les mystères
Date d'inscription : 25/07/2008

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Sage
Changement de Dons: En recherche de dons
Point de Présence:
30/2012  (30/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  jean-marc le Mar 26 Aoû 2008, 20:49

L'Atlantide se trouve ou les colonnes d'Hercule et c'est le nom du Détroit de Gibraltar

http://atlantides.free.fr/actu/actu_2005_3.htm#cayman

http://www.futura-sciences.com/comprendre/d/dossier549-1.php

Merci Maman tine pour le lait , curieux ici le bout du sein on lui donne le nom de Tétine , surement en l'honneur de Tine Ha! Ha!

jean-marc
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 845
Age : 66
LOCALISATION : Québec ( Canada)
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : sans aucune rancune , plein d\\\\\\\'amour
Date d'inscription : 29/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Maitre
Changement de Dons: Ubiquité
Point de Présence:
845/2012  (845/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  encelades le Mar 26 Aoû 2008, 21:34

Tine a écrit:Dîtes les gars, vous seriez pas en train de vous éloigner du sujet? Pour le lait maternel, non Encelades il n'est pas du sang modifié, mais bien du lait qui sort des glandes mammaires de la femme qui se développent dès le début de la grossesse. Et je suis bien placée pour le savoir!
Bisous, Tine

Bonoir TIne.

Je suis trés mal placé pour en parler.
Mais cependant il doit bien venir de queque chose ce lait ?
Il me semble bien que le précurseur du lait soit le sang.
Mais je suis pas Fanatique j écoute et j apprends.

Sincérement.
Encelades.
avatar
encelades
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 307
Date d'inscription : 22/10/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Sage
Changement de Dons: Envole
Point de Présence:
203/2012  (203/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  encelades le Mar 26 Aoû 2008, 21:46

jean-marc a écrit:L'Atlantide se trouve ou les colonnes d'Hercule et c'est le nom du Détroit de Gibraltar

http://atlantides.free.fr/actu/actu_2005_3.htm#cayman

http://www.futura-sciences.com/comprendre/d/dossier549-1.php

Merci Maman tine pour le lait , curieux ici le bout du sein on lui donne le nom de Tétine , surement en l'honneur de Tine Ha! Ha!

j ai pas le texte sous les yeux mais d emblé les textes grecs parlaient ; des ÎLES au de là (mas alla) des colonnes d HERCULES. HERCULES en Grec cela veut dire " la gloire d HERA " la Femme de ZEUX, il est connu que JUPITER HABITAIT l OLYMPE.

OLYMPE dont actuellment on trouve pas de traces?????
pourquoi donc ????
On ne les voit plus ces colonnes, surement des Monts VOLCANIQUES dont un aurait été ENCELADES et l autre l OLYMPE ,

Pour dire cela j ai de trés bons indices...géologiques, géographiques, volcanogique, etc....

En plus les Espagnols sont de braves gars, si ils disent au delà c est que c'est pas là....lol
Le détroit de Gibraltar ou en vieil Iberien : la colline de l autel de la lune.
Iberien ancien, descendant de la langue atlante dont on trouve des traces linguistiques trés au sud fe l ATLAS... et au NORD des montagne appellées auujour d hui , pyrennées. ON PARLE PAS D ILY A 3 000 ans mais d il ya ++ de 12 500 ans.

J ai de bon, trés bons indices pas seulrment l envie de dire des choses pour épater...
Car ce qu on construit est surtout pour soi et donc pour son estime propre. Je vais pas me fâcher avec moi, ni avec vous. lol.uuuu:

gibraltar, Rien avoir avec tareq ni avec ramadan ni son âne ni son chien ,

ENCELADES :
avatar
encelades
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 307
Date d'inscription : 22/10/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Sage
Changement de Dons: Envole
Point de Présence:
203/2012  (203/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  jean-marc le Mer 27 Aoû 2008, 04:11

Relisons d’abord ensemble, si vous le voulez bien, le récit de Platon. C’est dans le dialogue intitulé Timée ou De la Nature. Il y a quatre interlocuteurs : Timée, Socrate, Hermocrate et Critias. Critias a la parole ; il parle de Solon, et d’un voyage que fit ce sage législateur à Sais, dans le Delta d’Egypte. Un vieux prêtre égyptien étonne profondément Solon en lui révélant l’histoire des origines d’Athènes, très oubliée des Athéniens. « Je ne t’en ferai pas un secret, Solon, — dit le prêtre — ; je consens à satisfaire ta curiosité, par égard pour toi et pour ta patrie, et surit tout pour honorer la déesse, notre commune protectrice, qui a élevé et institué ta ville, Athènes, issue de la Terre et de Vulcain, et, mille ans plus tard, notre ville à nous, Sais. Depuis la fondation de celle-ci, nos livres sacrés parlent d’une durée de huit mille années. Je vais donc t’entretenir brièvement des lois et des plus beaux exploits des Athéniens pendant les neuf mille ans écoulés depuis qu’Athènes existe. Parmi tant de grandes actions de tes concitoyens, il en est une qu’il faut placer au-dessus de toutes les autres. Les livres nous apprennent la destruction par Athènes d’une armée singulièrement puissante, armée venue de la mer Atlantique et qui envahissait insolemment l’Europe et l’Asie : car cette mer était alors praticable aux vaisseaux et il y avait, au-delà du détroit que vous appelez les Colonnes d’Hercule, une île plus grande que la Libye et que l’Asie. De cette île, on pouvait facilement passer à d’autres îles, et de celles-là à tout le continent qui entoure la mer Intérieure. Ce qui est en deçà du détroit dont nous parlons ressemble à un vaste port dont l’entrée serait étroite, mais c’est une véritable mer, et la terre qui l’environne est un vrai continent. Dans l’île Atlantide régnaient des rois d’une merveilleuse puissance. Ils avaient sous-leur domination l’île entière ainsi que plusieurs autres îles et quelques parties du continent. En outre, de ce côté-ci du détroit, ils régnaient encore sur la Libye jusqu’à l’Egypte, et sur l’Europe jusqu’à la Tyrrhénie. Toute cette puissance se réunit un jour pour asservir d’un seul coup notre pays, le vôtre, et tous les peuples vivant de ce côté-ci du détroit. Ce fut alors qu’éclatèrent au grand jour la force et le courage d’Athènes. Par la valeur de ses soldats et leur supériorité dans l’art militaire, Athènes avait la suprématie sur les Hellènes ; mais, ceux-ci ayant été forcés de l’abandonner, elle brava seule l’effrayant danger, arrêta l’invasion, entassa victoire sur victoire, préserva de l’esclavage les peuples encore libres et rendit à une entière indépendance tous ceux qui, comme nous, demeurent en-deçà des Colonnes d’Hercule. Plus tard, de grands tremblements de terre et des inondations engloutirent, en un seul jour et en une nuit fatale, tout ce qu’il y avait chez vous de guerriers. L’île Atlantide disparut sous la mer. Depuis ce temps-là, la mer, dans ces parages, est devenue impraticable aux navigateurs ; les vais« seaux n’y peuvent passer, à cause des sables qui s’étendent sur l’emplacement de l’île abîmée [2]. »
Voilà certes un récit qui n’a point la couleur d’une fable. Il est d’une précision presque scientifique. On peut penser que les dimensions de l’île Atlantide y sont quelque peu exagérées ; mais il faut se rappeler que le prêtre égyptien ne connaissait pas l’immensité de l’Asie, et que les mots plus grande que l’Asie n’ont pas dans sa bouche la signification qu’ils auraient aujourd’hui. Tout le reste est parfaitement clair et parfaitement vraisemblable. Une grande île, au large du détroit de Gibraltar, nourrice d’une race nombreuse, forte et guerrière ; d’autres îles plus petites, dans un large chenal séparant la grande île de la côte africaine ; on passe aisément de la grande île dans les petites, et de celles-ci sur le continent, et il est facile, ensuite, de gagner les bords de la Méditerranée et d’asservir les peuples qui s’y sont établis, ceux du Sud d’abord jusqu’à la frontière de l’Egypte et de la Libye, puis ceux du Nord jusqu’à la Tyrrhénie et jusqu’à la Grèce. A cette invasion des pirates allantes, Athènes résiste avec succès. Peut-être eût-elle été vaincue, cependant, quand un cataclysme vient à son aide, engloutissant l’île Atlantide en quelques heures, et retentissant, par de violentes secousses et un raz-de-marée effroyable, sur toutes les côtes méditerranéennes. Les armées en conflit disparaissent, surprises par l’inondation des rivages ; et quand les survivants se ressaisissent, ils s’aperçoivent que leurs envahisseurs sont morts, et ils apprennent ensuite que la source même est tarie, d’où descendaient ces terribles bandes. Lorsque, longtemps après, de hardis marins se risquent à franchir les Colonnes d’Hercule et à cingler vers les mers occidentales, ils sont bientôt arrêtés par une telle abondance d’écueils, débris des terres englouties, que la peur les prend, et qu’ils fuient ces parages maudits, sur lesquels semble planer une malédiction divine.
Dans un autre dialogue, intitulé Critias ou De l'Atlantide, et qui est comme la suite du Timée, Platon se laisse aller à nous décrire l’île fameuse. C’est encore Critias qui parle ; Timée, Socrate et Hermocrate l’écoutent. « Selon la tradition égyptienne, — dit-il — une guerre générale s’éleva, il y a neuf mille ans, entre les peuples qui sont en deçà des Colonnes d’Hercule et les peuples venant d’au-delà. D’un côté, c’était Athènes ; de l’autre, les rois de l’Atlantide. Nous avons dit déjà que cette île était plus grande que l’Asie et l’Afrique, mais qu’elle a été submergée à la suite d’un tremblement de terre, et qu’à sa place on ne rencontre plus qu’un sable qui arrête les navigateurs et rend la mer impraticable ». Et Critias nous développe la tradition égyptienne sur l’origine fabuleuse de l’Atlantide, échue en partage à Neptune et dans laquelle ce dieu a placé les dix enfants qu’il eut d’une mortelle. Puis il décrit le berceau de la race atlante : une plaine située près de la mer, et s’ouvrant dans la partie médiane de l’île ; et la plus fertile des plaines ; autour d’elle, un. cercle de montagnes s’étendant jusqu’à la mer, cercle ouvert au midi et protégeant la plaine contre les souffles glacés du nord ; dans ces montagnes superbes, de nombreux villages, riches et populeux ; dans la plaine, une ville magnifique, dont les palais et les temples sont construits en pierres de trois couleurs, blanches, noires et rouges, tirées des flancs mêmes de l’île ; çà et là, des mines produisant tous les métaux utiles à l’homme ; enfin, les bords de l’île, coupés à pic. et dominant de haut la mer tumultueuse [3]. On peut sourire en lisant l’histoire de Neptune et de ses fécondes amours ; mais la description, géographique de l’île n’est pas de celles dont on plaisante et qu’on oublie. Elle va si bien, cette description, avec ce que nous imaginerions aujourd’hui d’une grande terre, émergée dans la région des Açores, et jouissant de l’éternel printemps qui est l’apanage de ces îles ; terre formée d’un socle de roches anciennes supportant, avec quelques lambeaux de terrains calcaires de couleur blanche, des montagnes volcaniques éteintes et des coulées de laves, noires ou rouges, depuis longtemps refroidies.
Telle est l’Atlantide de Platon ; et telle est, d’après le grand philosophe, l’histoire de cette île, histoire fabuleuse dans ses origines, comme la plupart des histoires, extrêmement précise et hautement vraisemblable dans les détails de sa terminaison tragique. C’est là, d’ailleurs, tout ce que l’antiquité nous apprend : car les récits de Théopompe et de Marcellus, beaucoup plus vagues que celui de Platon, ne sont intéressants que par l’impression qu’ils nous laissent de l’extrême diffusion de la légende parmi les peuples des rives méditerranéennes. En somme, jusque très près de notre ère, on a beaucoup cru, tout autour de la Méditerranée, à l’antique invasion
des Atlantes, venus d’une grande île ou d’un continent, venus en tout cas d’au-delà des Colonnes d’Hercule, invasion brusquement arrêtée par la submersion, instantanée ou tout au moins très rapide, du pays d’où sortaient ces envahisseurs.

jean-marc
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 845
Age : 66
LOCALISATION : Québec ( Canada)
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : sans aucune rancune , plein d\\\\\\\'amour
Date d'inscription : 29/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Maitre
Changement de Dons: Ubiquité
Point de Présence:
845/2012  (845/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  encelades le Mer 27 Aoû 2008, 04:28

Il fautr savoir que ce récitdestiné à SOLON est pour lui présenter qu ATHENES eut un comportement héroïque devant le sAtlantes.

Ce fait, qui était un fait pour l histoire Egyptienne et pour les pretres égyptiens était pour les atheniens UNE LEGENDE.

C est à dire qu ATHENES ne resista pas longtemps aux contrecoup de la disparirion de l Atlantide et comme son peuple était aussi un peuple de rivage, la civilisation et surtout la culture Athenienne disparurent presque.
Au point que les Atheniens envoyerent leurs enfants etudier les sciences, techniques et lois chez les druides en occident.
Colleges et Université qui ne furent detruit que par ROME, bien plus tard.
Mal en pris a ROME, au 5 siécle nombre de senateurs à Rome étaient GAULOIS enseignés chez les druides....


Un nouvel aphabet accompagna les etudiants de retour des facultes druidiques.
De nouveaux ATHENES prenait un éssor, alors quelle a elle aussi faillit disparaitre .

Solon, ignorait que cette légende héroïque était vraie.
On peut comprendre en 9 000 ans on a le temps d oublier.
Surtout suite a un cataclysme.

Encelades
avatar
encelades
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 307
Date d'inscription : 22/10/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Sage
Changement de Dons: Envole
Point de Présence:
203/2012  (203/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  jean-marc le Mer 27 Aoû 2008, 08:51

Premières reconnaissances
Les plus anciens documents géographiques retrouvés sont les inscriptions hiéroglyphiques ou cunéiformes où les conquérants égyptiens ou assyro-babyloniens énumèrent les pays qu'ils ont traversés, les nations qu'ils ont vaincues et mises à contribution : peuples, provinces, rivières, villes défilent dans ces nomenclatures souvent illustrées de bas-reliefs, où l'ethnographe retrouve la physionomie, le costume, les animaux et les accessoires caractéristiques des peuples figurés. Dans les temples égyptiens, on voit, sculptés sur les murs, des processions de personnages dont chacun représente un peuple ou une province apportant au pharaon le tribut. Ces listes et les autres témoignages permettent de reconstituer la géographie politique de la vallée du Nil, Égypte et Éthiopie, de la Syrie, du bassin de l'Euphrate et du Tigre; elle fournit des renseignements sur celles de l'Asie Mineure, de l'Arabie, de la Libye, de la Mer Egée et des pays limitrophes. Clément d'Alexandrie cite parmi les vieux livres égyptiens attribués à Thot une cosmographie, une géographie générale, description de la Terre, une chorographie ou géographie de l'Égypte, enfin une description du Nil et de ses canaux. Les inscriptions assyriennes et chaldéennes mettent en scène (sauf dans la période relativement récente des invasions en Égypte) les habitants de contrées moins lointaines, bassin de l'Euphrate et du Tigre, Caucase, Iran, Asie Mineure, Syrie.
La pauvreté des connaissances géographiques et ethnographiques, même à une époque voisine de l'Antiquité hellénique, est attestée par les documents bibliques. Ceux-ci méritent quelques détails en raison de l'importance qui leur fut longtemps attribuée. La Genèse classe les peuples entrés en contact avec les Hébreux; elle les fait descendre des trois fils de Noé, Sem, Cham et Japhet. Au centre, les Sémites, tribus en partie pastorales qui occupent la Syrie, le Nord de l'Arabie, la plaine de l'Euphrate; au Sud, les Chamites, peuples sédentaires de l'Égypte, de la Libye, du Yémen, de la Phénicie, des bords de la mer Érythrée et du golfe Persique; au Nord, les Japhétides de l'Iran (Mèdes), du Pont, de l'Arménie, de la Mer Egée. Les Noirs de l'Afrique, les populations turques, les Indiens, les Perses même semblent également inconnus aux auteurs; leur monde va de l'océan Indien à l'Iran, à la Caspienne, à la mer Noire, à la Mer Egée; c'est à peu près celui des pharaons égyptiens. Leur classification renferme des erreurs. La géographie biblique offre aux investigations des érudits d'autres problèmes : l'itinéraire depuis la sortie d'Égypte jusqu'à la Terre promise; la division de la Palestine entre les Chananéens, pays entre les douze tribus. Sur la Terre, les Hébreux se faisaient des idées peu subtiles; leur cosmographie a pesé sur celle du Moyen âge (La cosmographie médiévale) et retardé ses progrès. La Terre est envisagée comme un disque plat et rond, autour duquel règnent les ténèbres. Jérusalem en occupe le centre.
Les éclaireurs : Phéniciens et Carthaginois.
Les Phéniciens, ces hardis navigateurs et commerçants, ont beaucoup contribué à l'extension des connaissances géographiques. Ils furent jusqu'au bout de la mer Rouge, dans leurs voyages à Ophir. De l'autre côté, ils sortirent de la Méditerranée et, franchissant les fameuses colonnes d'Hercule, avaient pénétré dans l'océan Atlantique. Mais surtout, ils couvrirent les rivages de la Méditerranée de leurs comptoirs, entrant en relations suivies avec les peuples variés qui habitaient au bord, Égyptiens, Libyens, Pélasges (premiers habitants de la Grèce), Hellènes, Italiens, Ligures, Celtes, Ibères, Bretons, Scythes, Caucasiens ; dans une autre direction, ils commerçaient avec les riverains de l'océan Indien, Himyarites, Africains, Indiens.
"Hurlez, vaisseaux de Tarsis!"
Au bout de la Méditerranée, ils allèrent d'abord jusqu'à leur colonie de Gadir (Cadix), au riche pays de Tarsis; derrière, ils trouvèrent l'Océan, la mystérieuse ceinture maritime qui, durant tant de siècles, arrêta à l'Occident les plus aventureux chercheurs. Le mot d'océan aussi bien que l'idée longtemps répandue que là s'arrêtait le monde habitable, furent empruntés aux Phéniciens par les autres peuples. Les audacieux négociants s'y hasardèrent cependant ; apparemment sur la trace des marins locaux, ils allèrent chercher l'étain aux îles Sorlingues (Cassitérides ou Scilly); la côte de la Gaule, la future Grande-Bretagne entrent dans le cercle de la géographie phénicienne. En même temps, les Phéniciens vont à Ophir, au pays des aromates : Yémen, côte des Somalis, Malabar. Entre l'Égypte et le Yémen, entre celui-ci et les rivages africains d'une part, indiens de l'autre, les relations étaient d'ailleurs régulières. Originaires du golfe Persique, les Phéniciens restèrent en rapports avec les bords de la mer Érythrée. Comme Tarsis, Ophir est une désignation vague. Rien ne montre mieux combien nous sommes encore loin d'avoir affaire à une géographie que le vague et l'imprécis de récits de navigation commerciale.
Hérodote nous a cependant transmis le souvenir d'une véritable exploration scientifique, entreprise à l'instigation d'un souverain égyptien. Mais le fait était si exceptionnellement étranger aux habitudes du temps que l'on conteste la réalité de ce merveilleux voyage, qui pourrait bien avoir été la circumnavigation de l'Afrique. Voici ce que raconte Hérodote (IV, 42) :
« Lorsque Nécos [ou Néchao], roi d'Égypte, eut fait cesser les travaux du canal qui devait conduire les eaux du Nil au golfe Arabique, il fit partir des Phéniciens sur des vaisseaux avec l'ordre de revenir en Égypte par la mer septentrionale en passant les colonnes d'Hercule. Les Phéniciens, s'étant donc embarqués sur la mer Érythrée, naviguèrent dans la mer australe. Quand l'automne était venu, ils abordaient à l'endroit de la Libye où ils se trouvaient et semaient du blé. Ils attendaient le temps de la moisson et, après la récolte, ils reprenaient la mer. Ayant ainsi voyagé pendant deux ans, la troisième année ils doublèrent les colonnes d'Hercule et revinrent en Égypte. Ils racontèrent, à leur retour, qu'en faisant voile autour de la Libye ils avaient eu le Soleil à leur droite, ce qui ne me parait pas croyable, mais ce qui pourra le paraître à d'autres personnes. C'est ainsi que pour la première fois la Libye fut connue. »
______________________________________________
Rajout d ENCELADES
Tarssis = tartessos


Dernière édition par encelades le Sam 30 Aoû 2008, 19:18, édité 1 fois (Raison : ampliation)

jean-marc
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 845
Age : 66
LOCALISATION : Québec ( Canada)
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : sans aucune rancune , plein d\\\\\\\'amour
Date d'inscription : 29/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Maitre
Changement de Dons: Ubiquité
Point de Présence:
845/2012  (845/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  Tine le Jeu 28 Aoû 2008, 01:38

D'accord avec toi,J.M. Ce que tu dis confirme mes idées qui décloulaient toutes de Hérodote et platon. je ne sais pas où pourrait se situer l'Atlantide, mais les faits sont là: l'île a bien existée et leur technilogie était assez avancée pour pouvoir emmettre l'hypothèse de personnes qui n'auraient pas été originaire de la ter re.
Amicalement,
avatar
Tine
membre
membre

Féminin
Nombre de messages : 112
Age : 59
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : Apprendre,comprendre, expliquer tous les mystères
Date d'inscription : 25/07/2008

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Sage
Changement de Dons: En recherche de dons
Point de Présence:
30/2012  (30/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  jean-marc le Sam 30 Aoû 2008, 18:01

Atlande et Atlantide vient d'Atlantique , alors il faut la situer dans l'océan Atlantique près des colonnes d'hercule (Gibraltar)
Les Égyptien ont passer les colonnes d'hercule pour arriver en Libye , cela devrait nous situer ou se trouve les colonnes d'Hercule .
Il y a un fait , toute nation devenu trop en avance ont tous été détruite , pourquoi ?

jean-marc
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 845
Age : 66
LOCALISATION : Québec ( Canada)
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : sans aucune rancune , plein d\\\\\\\'amour
Date d'inscription : 29/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Maitre
Changement de Dons: Ubiquité
Point de Présence:
845/2012  (845/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  encelades le Sam 30 Aoû 2008, 18:46

LES MAYAS appelelnt l eau de l océan ATL.

Il ne faut pas se focaliser sur un indice qui n a plus d existence.
Ou alors il devient le pivot de tout raisonnement et comme cet indice n existe plus il exclu tout autre raisonnement. Aveuglement . Cas typique de l arbre qui cache la fôret.

Il y a 12 000 ou 15 000 ans un asteroide s est écrasé au nord du canada.
Il a faitde dégats de toutes sortes. Qui vous dit que l accident na pas changé la géographie marine et terrestre ?

Il reste que les Egyption à l est de la lybie (petite lybie ) et els Grecs sont disent il en deça des Colonnes.
Entre le NIL et le sud de l ESPAGNE il y a énormement de place.

ENCELADES
avatar
encelades
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 307
Date d'inscription : 22/10/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Sage
Changement de Dons: Envole
Point de Présence:
203/2012  (203/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Possible datation de la fin de l atl antides

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum