Interview exclusive de David Dennery, directeur de publication du Magazine NEXUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Interview exclusive de David Dennery, directeur de publication du Magazine NEXUS

Message  Projectarea54 le Lun 07 Mar 2011, 22:55

Interview exclusive de David Dennery, directeur de publication du Magazine NEXUS




1. M. Dennery, vous êtes le directeur de la publication de Nexus. Pouvez-vous nous présenter ce magazine ?


A une époque qui bat tous les records en termes de nombre de médias de
masse, on se rend compte qu’ils véhiculent les mêmes informations. Rien
d’étonnant, au regard de la concentration extrême du marché entre trois
grands groupes de presse, mais c’est le constat de cette uniformité de
l’info (hors débats d’opinion et presse politique) qui nous a poussé à
estimer qu’il y avait de la place pour une information alternative. Nous
avons donc, voici 10 ans, choisi de sortir l’édition française de Nexus
– au début une simple traduction de cette revue australienne. Nous
n’avons eu cesse depuis d’accompagner l’augmentation de notre lectorat
par celle des moyens consacrés à toujours plus de qualité et
aujourd’hui, si les sujets se retrouvent de l’édition originale
australienne à notre version francophone, notre équipe rédactionnelle
francophone réalise l’ensemble du magazine.


2. Pourquoi la CPPAP vous avait-elle été refusée jusqu’en 2010, et pourquoi cette situation a-t-elle changé ?
J’aurais bien aimé avoir une réponse claire à celle-là, mais si le refus
de renouvellement intervenu en 2006 sanctionnait clairement nos
“remises en cause des acquis positifs de la science, et principalement
pour la vaccination et les dons d’organes, nos écrits susceptibles
d’inquiéter les esprits les plus fragiles”, l’agrément de cette année
n’était accompagné d’aucun commentaire. Je ne peux que remarquer sa
concomitance avec la désaffection des Français à l’égard de la
vaccination depuis le fiasco du H1N1, à l’occasion duquel c’est
l’ensemble de la presse qui aurait pu se retrouver sous le coup de la
même sanction.


3. En vous lisant, on a l’impression vivace de lire le digne
héritier du Matin des Magiciens et la collection Planète. Etes-vous
d’accord, et vous réclamez-vous du réalisme fantastique ?

Ben non, au risque de vous décevoir, je ne me réclame de rien du tout,
sinon du simple bon sens logique, et encore. Et si, à ma grande honte,
je n’ai pas (encore) lu “le matin des magiciens”, son auteur, Louis
Pauwels, a effectivement eu quelque influence sur mon parcours avec la
lecture à 16 ans de “L’apprentissage de la sérénité” qui m’a mis sur la
voie des philosophies orientales. Mais je pourrais tout aussi bien me
réclamer de Coluche, le plus grand sociologue du 20ème siècle : “Ni
pour, ni contre, bien au contraire !”

4. Les thèmes que vous abordez sont peu abordés dans les médias, et
quand ils le sont c’est plutôt pour être diabolisés. Pourquoi selon vous
?

Probablement parce qu’ils rendent moins efficaces le principal levier de
toute manipulation : la peur, en affranchissant les lecteurs des
couleuvres les plus importantes qu’on leur fait avaler, avec leur
consentement plus ou moins éclairé. De ce point de vue, on pourrait
d’ailleurs presque tout ramener à deux thèmes majeurs :
- La conscience n’est pas la “résultante” de l’activité physiologique du
cerveau (NDE) et survit bel et bien à l’épisode fatal qui nous attend
tous et fonde toutes nos peurs,
- Et en second lieu : l’humanité n’est pas perdue dans un univers
démesuré mais a fait et fait encore l’objet de visites d’autres mondes,
ce qui remet énormément de choses en cause, dont la place centrale
accordée à l’égo.


5. Pensez-vous que le débat “démontrer scientifiquement l’existence du paranormal” soit un débat interdit et si oui pourquoi selon vous ?Nous sommes passé du dogme religieux au dogme scientifique,
mais c’est toujours un dogme, qui supporte donc assez mal les exceptions
qui contredisent la règle. C’est toujours pareil, la peur. L’inconnu,
l’incompris fait peur, c’est naturel. Or, les scientifiques sont
justement là comme l’étaient les religieux pour nous rassurer sur le
monde mystérieux qui nous entoure. Et puis, les savants ont besoin
d’ignorants pour être considérés comme tel, alors que les ignorants
n’ont besoin de personne pour l’être. Idem pour les médecins, qui ont
besoin de malades pour être médecins, alors que les malades n’ont pas
besoin de médecins pour l’être, idem pour la police et les voleurs, etc.


6. Et le débat sur l’évolutionnisme non-darwinien ?
Ah, j’ai dû passé à côté de cette nouvelle théorie, une de plus, sans
doute dans l’espoir de préserver à l’humain sa posture de résultante
inégalée et supérieure à toutes les formes de vie. Le problème, à mon
sens, n’est pas Darwin mais bien l’évolutionnisme, qu’il s’en réclame ou
non. Des espèces qui n’ont pas évolué depuis des dizaines de millions
d’années côtoient d’autres beaucoup plus récentes, les organes
extrêmement complexes apparaissent soudainement, aboutis et complets,
tels de véritables miracles biologiques, l’arbre évolutionniste est en
fait rempli d’autant de chaînons manquants que d’espèces…. Bref, la
cartographie évolutionniste ne correspond définitivement pas au
territoire. Par contre, je remercie Darwin de nous avoir mis sur chemin
déterminant de la très proche parenté de l’ensemble du vivant – ça me
rassure car je me sens bien souvent plus proche de certains animaux que
de certains de nos congénères. En tout cas, c’est là aussi que
deviennent intéressantes les visites dont fait l’objet notre planète –
réalité que ne nient aucunement nos instances militaires ou de
l’aérospatiale d’ailleurs – par contre, du côté des biologistes, aucun
ufologue; marrant, non ?


7. Parmi tous les sujets que vous avez été amenés à traiter,
quel est celui qui a généré le plus de vagues parmi vos lecteurs, ou de
procès parmi vos adversaires ?

Ben, là aussi, je vais sans doute décevoir, mais malgré tous les lièvres
que nous avons levés, nous n’avons fait l’objet d’aucun procès ni
aucune lettre d’insulte, comme cela aurait pu advenir, par exemple,
après la remise en cause de la théorie VIH-SIDA. En fait, les réactions
les plus agressives que nous ayons essuyées nous sont parvenues à
l’occasion d’un article récent qui coupait court à la rumeur “internet”
selon laquelle les quadrillages laissés dans le ciel par les avions
étaient des épandages secrets, armes biologiques contre les populations
ou de contrôle du climat. Nous avons fait notre travail et documenté les
recherches et expérimentations qui existent bel et bien dans le domaine
tout en rappelant qu’une traînée de condensation pouvait très bien
persister, et même enclencher la formation catalytique d’un cirrus
d’altitude, sans qu’il y ait besoin d’épandre quoique ce soit. Là
effectivement, les plus dogmatiques des conspirationnistes qui nous
lisent se sont mis à crier au crime de lèse-majesté, confirmant l’adage
selon lequel nul n’est prophète en son pays. Idem avec un article
démontrant l’origine bien terriennes des crop circles, motifs
géométriques récurrents dans les champs d’Angleterre.


8. Vous tirez actuellement à 40 000 exemplaires. C’est
beaucoup pour un magazine indépendant. Quels sont vos objectifs à court,
moyen et long terme ?

Oui, c’est un beau résultat, celui d’une croissance de 15 % par an et un
redoublement des investissements depuis notre retour inattendu dans les
grâces de la commission paritaire. Pour être franc, tant pis si cela ne
fait pas sérieux, mais nous n’avons en fait aucun objectif chiffré.
Seule nous anime la passion d’offrir une information propre à rendre
moins brutaux les changements cruciaux auxquels est confrontée notre
humanité. Mieux vaut bousculer en amont les a priori, les idées toutes
faites et les dogmes avant d’être confronté aux conséquences de leur
effondrement inéluctable. Les bons chiffres, c’est la conséquence, la
cerise sur le gâteau, une merveilleuse récompense du lectorat à notre
travail, la garantie de pouvoir continuer à faire plus et mieux, mais en
aucun cas un but en soi.

Merci d’avoir répondu à nos questions M. Dennery. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de Nexus : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Merci a toute l'equipe de NEXUS pour se partage des savoirs qualifiant notre vie de beauté naturel au gres des liens entre les frontieres de l'Invisible et du VIsible.
Yann, amicalement.

_________________
Croire en ce qui est ! pas en ce qui parait, car la réalité nous dépasse tous...
avatar
Projectarea54
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 1204
Age : 45
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : Ramener la Lumiere en tous
AVATAR SPIRITUELLE : NORMAL (je suis normal)
Date d'inscription : 28/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Qui suis je pour en juger
Changement de Dons: Planificateur/trice
Point de Présence:
1109/2012  (1109/2012)

http://www.essen-ciel.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum