Fusion chamanique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Fusion chamanique

Message  Projectarea54 le Jeu 20 Sep 2007, 23:40

Témoignage:


Fusion chamanique


J'ai connu ma première fusion il y a maintenant plus de 10 ans et malgré cela, elle reste présente dans mes souvenirs comme si elle venait de se produire. J'en garde aussi le souvenir d'une des plus belles expériences qu'il m'aie été donné de vivre.
Le déclenchement en fut cependant purement accidentel. A l'époque, j'ignorai pour ainsi dire quasiment tout des fusions et mon but n'était pas d'y parvenir. J'avais, à l'époque, l'habitude de fréquenter une librairie éso de la région liègeoise. La mienne avait la particularité de diffuser toute une panoplie de musiques new-age ou relaxantes. Bien évidement la musique était variée et un beau jour Rudy, le vendeur, a eu la bonne idée d'insérer un cd de Phil Thorton intitulé "Initiation". Comme nous n'étions que nous deux dans le magasin, la musique était nettement audible, qui plus est Rudy en avait augmenté le volume.

Je me revois devant le comptoir, écoutant tout simplement (Guiding light) jusqu'à ce flash blanc qui me propulsa dans ce désert de sable rouge-orange parsemé de broussailles. Un court instant j'ai songé : "Comment suis-je arrivé là", l'instant suivant je n'en avais plus que faire. J'ai senti ce vent chaud sur mon visage, senti qu'en ce moment ma place était là. Je me suis lentement retourné et j'ai aperçu cette montagne perdue au milieu de nulle part. On aurai dit qu'un géant en avait arraché le sommet et je savais que c'était vers elle qu'il me fallait marcher. J'ai fini par atteindre le pied de cet immense monolithe de couleur rouge, j'étais aussi heureux que si j'étais rentré chez moi après un trop long voyage ou une trop longue absence. Durant de nombreuses minutes j'ai fixé la roche, je regardais ces veines et les fissures parcourant la pierre, je trouvais cela merveilleux...
Puis j'ai entendu la voix, je me suis retourné dans sa direction. Le paysage a changé, les plaines sont devenues dunes et sur l'une d'elle se tenait un cougar. Je ne doute pas une seule seconde que dans la réalité, j'aurai sans doutes pris mes jambes à mon cou. Mais le cougar, ce cougar, il n'y a pas de mots pour le décrire. J'ai marché vers lui, je l'ai rejoint sur la dune et j'ai regardé dans les yeux de cet animal qui se tenait là devant moi et je ne pense pas un jour trouver les mots pour décrire ce que j'y ai vu. La voix s'est à nouveau adressée à moi et intuitivement je savais qu'elle venait du cougar, ces mots furent :

"Te voilà enfin, petit frère de la terre".

Je me souviens d'avoir fait la réflexion :
"C'est impossible, les animaux ne parlent pas"

et la voix me répondit : "En effet, je ne te parle pas avec les mots. Pourquoi parler avec des mots alors qu'il est plus beau de parler avec l'esprit ?".

"Avec l'esprit ?" répondis-je.

Sa réponse fut : "Bientôt tu comprendras".
Je ne savais plus que penser, je me suis dit que je devais rêver. J'ai posé ma main sur lui et il n'en avait l'air que plus réel. Je lui ai demandé : "Pourquoi suis-je ici ?"
et je connaissais déjà la réponse qu'il me donna.

"Pour apprendre, petit frère. Pour vivre, petit frère". Les questions se bousculaient de ma tête. "Pourquoi m'appeles-tu petit frère ?",

il me répondit : "Sous cette peau se trouve de la chair et sous cette chair du sang tout comme sous ta peau. Dans ma poitrine bat un coeur, tout comme dans ta poitrine. Si tu transperces cette chair, comme toi je connais la douleur. Le sang qui en coulera ne sera pas moins rouge que ton sang. Brises ce coeur et comme toi, petit frère, je connaîtrai la peine. Viens, marchons !".

Nous avons marché un certain temps et sommes retournés vers les plaines car je connaissais quelques difficultés à suivre cougar dans le sable. Nous avons marché en silence, dans la beauté du silence.

De retour dans la plaine, cougar me dit alors :
"Viens petit frère, courons ! Laisse le vent glisser sur toi, écoutes-le chanter...".

Nous avons commencé à courir et je fus rapidement distancé. Cougar s'arrêta pour m'attendre, une fois que je l'eus rejoint, il me demande de l'excuser de cette course plus rapide que la mienne.

"Tu n'as pas les capacités d'un cougar à la course, tu es encore jeune dans ton apprentissage, j'aurai du en tenir compte. Tu ne peux pas courir comme le cougar alors tu dois devenir le cougar"
me dit-il. Je me suis senti devenir léger, comme brumeux.

Quelques instants après, j'étais dans cougar, j'avais fusionné avec lui, j'étais en lui, je voyais au travers de ces yeux comme un spectateur. J'entendais toujours ses pensées, il m'expliqua qu'il avait provoqué une fusion de nos deux êtres et qu'en temps voulu, il m'enseignerai les méthodes pour y parvenir moi aussi. Cougar a repris sa course et nous avons couru longtemps sur la plaine, bien que je ne sois qu'un spectateur dans ce corps qui n'était pas le mien, je pouvais sentir des muscles (que je ne possédais pas) travailler, se gorger de sang, se contracter et s'assouplir au fur et à mesure que la chaleur se répandait dans ces muscles. Je trouvais la sensation merveilleuse.

Nous avons entendu un cri, cougar s'est arrêté et a levé les yeux. Haut dans le ciel planait un aigle, cougar m'expliqua qu'il s'agissait d'un autre de mes frères, d'un oiseau de pouvoir comme lui même était un allié, un animal de pouvoir. Je songeais qu'il devait être aussi merveilleux de planer dans l'immensité du ciel que de courir dans les plaines. Comme s'il lisait toujours ouvertement dans mes pensées, cougar me dit alors amusé :

"Découvre-le par toi même !".

Je sentis que je quittais le corps de cougar et que mon esprit s'élevait vers l'aigle et je finis par fusionner avec l'aigle comme je l'avais fait avec cougar. Ma vision se modifia à nouveau et je pouvais voir mon ami félin courir dans la plaine. Je sentais le vent glisser sur les plumes, je finis même par ressentir les courants ascendants et descendants... Je volais ! L'aigle me demanda si j'aimais ces sensations, j'étais tellement grisé, par la vitesse et les nombreuses impressions nouvelles que je ressentais, que je ne savais quoi lui répondre.

A regrets, nous avons fini par nous poser non loin de cougar.
"Nous allons malheureusement devoir nous séparer petit frère",

j'étais horriblement triste d'entendre cela et il devait ressentir cette tristesse car il ajouta :
"Ne sois pas triste, ce n'est pas une fin, ni un adieu. C'est un commencement, la route est longue, nous n'avons fait qu'un pas sur les milliers de pas qu'il nous reste encore à faire".

Je lui demandais : "Quand pourrais-je te revoir ?",

sa réponse fut : "Je suis toujours à tes côtés, que tu puisses ou non me voir, à bientôt".

Avant que j'aie le temps d'ajouter quoique ce soit, je me retrouvais à nouveau devant le comptoir et face à mon ami Rudy. Il avait compris qu'il s'était passé quelque chose et m'expliqua que durant de longues minutes je n'avais plus eu l'air d'être présent. Il m'expliqua qu'il avait eu la sensation d'être face à une enveloppe vide, face à un corps sans âme, il avait même eu peur que je fasse une sorte de malaise. J'étais sous le coup d'une certaine émotion et j'ai commencé à pleurer de joie, bafouillant dans l'empressement que j'avais à lui raconter...

Mais lui raconter quoi au juste ?
Un rêve ?
Une vision ?
Qu'avais-je vécu au juste ?

J'ai bien entendu acheté le cd concerné, je pouvais difficilement faire autrement.

***

Conclusion et faits surprises:
Pendant des jours, cette vision m'a suivi au point que j'ai fini par simplement me dire que j'avais rêvé, sans plus. Puis mon frère me demanda un coup de main pour un exposé scolaire. Étant doué en rédaction, j'accèptai de l'aider. (Petite parenthèse, à l'époque nous n'avions pas internet, ne regardions que très peu la télévision et excepté un voyage en France et en Suisse, nous n'avions pas beaucoup de connaissances sur le reste du Monde). Son exposé portait sur l'Australie, ni lui ni moi ne connaissions vraiment le sujet. Patrie des kangourous et ancienne colonie de déportation des prisonniers, voilà à quoi se résumait notre connaissance de l'Australie.
Mon frère avait donc acheté une série de livres que nous avons commencé à lire. J'avais mis de côté ma vision, j'avais bien effectué quelques petites recherches et appris que les cougars vivaient dans le nord de l'Amérique, le lieu que j'avais vu pouvait faire penser au désert américain mais cela ne collait pas trop avec ce que j'avais vu. Tout m'avait donc renforcé dans l'idée que je n'avais fait que rêver. Mais en feuilletant un des livres de mon frère, une photo me stoppa net dans ma lecture. Cette photo représentait une montagne sacrée pour les aborigènes australiens. Les australiens l'appelle "Ayers Rock", cette montagne est unique, perdue au milieu d'une plaine de broussailles et de sable couleur rouge-orange. Cette montagne était celle que j'avais vu, celle où j'avais rencontré Cougar. J'ai appris que cette montagne sacré est un lieu de culte pour les aborigènes, eux la nomme "Uluru", ce qui signifie "le lieu de la rencontre". Depuis des millénaires Uluru est un lieu initiatique chamanique. J'y avais fait MA rencontre et vu qu'Uluru était bien un fait réel, n'avais-je que rêvé, n'avais-j eu qu'une vision !? Cette photo était là pour me dire tout autre chose.

Commentaires sur la fusion chamanique:
Si ce terme parait à priori un peu barbare et peu explicite en lui-même, j'espère que l'article qui va suivre vous permettra de comprendre ce qui se cache derrière cette appellation.
S'il n'existe pas de définitions officielles, il reste possible d'en donner de bonnes interprétations personnelles. Dans les grandes lignes, on pourrait alors définir la fusion chamanique comme la fusion de l'esprit humain avec un esprit issu du règne animal (parfois même végétal). Autrement dit : Imaginez un instant que vous puissiez (en plus des capacités propres à chaque humain) augmenter vos capacités afin de percevoir la réalité, qui nous entoure, comme elle le serait pour un loup, un corbeau, un serpent ou toute autre créature existante et de superposer cette réalité à votre propre réalité. Imaginez ressentir vos muscles bouger différemment, voir votre vue se modifier, votre ouïe, votre odorat, votre sens du toucher se développer différemment, superposant à vos sensations habituelles de nouvelles sensations, de nouveaux concepts.
Bien que cela puisse paraître un peu fou, gardons les pieds sur terre. Pas question de transformation en loup-garou ou en chauve-souris géante de 2 mètres de haut ! Nous ne sommes ni dans "Le loup-garou de Londres" ou un mauvais remake de "Batman" !
Si le fait est méconnu en nos contrées (ou du moins remonte à un lointain passé plus proche des Celtes que de notre civilisation moderne), il reste bien connu et toujours d'application au sein de certaines cultures Amérindiennes, Aborigènes ou Africaines. De nombreux rites initiatiques portent encore vers la recherche de la prise de conscience de cette nature qui nous entoure et passe par un passage obligé de contact avec des guides issus du règne animal, voir végétal.
Dans ces nombreuses cultures, il est coutume de dire qu'un individu vient au monde sous la protection d'un ou plusieurs animaux de pouvoir. Pour beaucoup, dans nos sociétés modernes, nous croyons que la Terre et les animaux nous appartiennent. Au sein du Chamanisme cette vision des choses est assez différente, les Hommes appartiennent à la terre. Les animaux sont nos guides, en plus de nous fournir leur viande, de quoi nous vêtir etc, ils sont avant tout présents pour nous enseigner et nous guider tout au long de notre vie. Dans les traditions aborigènes et/ou amérindiennes, l'Homme occupe souvent une place secondaire, il se doit d'être frère des animaux et de respecter cette Terre qui lui a donné le jour. Malheureusement, il nous faut constater que cette pensée s'éloigne fortement de la réalité de nos sociétés modernes !
Pour en revenir aux fusions et aux animaux de pouvoir, je dirai qu'il existe deux catégories de fusion chamanique. La première est la projection de son esprit dans le corps d'un animal (et elle n'est pas la plus évidente à concevoir ou réussir). La seconde est l'accueil en soi de l'esprit choisi (qui est, à mon point de vue, nettement plus abordable).
Les méthodes pour y parvenir n'ont rien de sorcier (sans mauvais jeux de mots) et sont appliquées avec succès, depuis des millénaires, par les différentes cultures citées ci-dessus. Inipi (tente à sudation), jeûne, méditation, prise de substances hallucinogènes, rêves lucides, chant, danse, transes sont autant de moyens d'y parvenir.
Yves (novembre 2006)

Source:
http://www.noesis.ch/temoignage/fusion_chamanique/




:doc: Projectarea54 dit:

je vous souhaite un bon partage, ne vous méprennai pas a l'égard de ce texte, ne vous prenai pas pour un shaman, mais il y certainement des chose en vous, qui parle dans ce texte. n'ayez pas peur, cherchez a comprendre simplement par vous meme.

Amicalement Yann

_________________
Croire en ce qui est ! pas en ce qui parait, car la réalité nous dépasse tous...
avatar
Projectarea54
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 1204
Age : 45
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : Ramener la Lumiere en tous
AVATAR SPIRITUELLE : NORMAL (je suis normal)
Date d'inscription : 28/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Qui suis je pour en juger
Changement de Dons: Planificateur/trice
Point de Présence:
1109/2012  (1109/2012)

http://www.essen-ciel.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum