Théophraste Paracelse (1491-1541)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Théophraste Paracelse (1491-1541)

Message  jean-marc le Jeu 20 Sep 2007, 20:18

Théophraste Paracelse (1491-1541) ou en réalité Philippe Bombast, un suisse-allemand, «fut un incontestable novateur en Médecine, ne craignant pas de mélanger sorcellerie et science». Voilà comment nous le décrit René Schwaeblé dans sa traduction française de 1911 des Grimoires de Paracelse. Il en fait même une certaine éloge : «Ce prodigieux génie semble avoir tout embrassé, tout approfondi. Son œuvre est l’encyclopédie de science et de philosophie la plus complète qui existe». Il dit aussi : «La personnalité de Paracelse oubliée, chacun, astronome, astrologue, médecin, chirurgien, philosophe, pharmacien, sorcier, chimiste trouvera dans sa formidable encyclopédie ce dont il a besoin». Et pour finir : «Paracelse n’appartient donc à aucune école. Ou, plutôt, il appartient à toutes les écoles».
On trouve dans ses Grimoires une théorie complète et plutôt satisfaisante sur l’organisation d’un monde caché qui vient régulièrement nous visiter et qu’on appelle de nos jours d’un terme générique « les OVNI ».
Paracelse a un autre vocabulaire et nous décrit sous la forme de traiter l’existence de créatures intelligentes non humaines, mais pouvant y ressembler et, vivant dans des dimensions parallèles, basées sur les quatre éléments que la majorité des terriens vénère : l’eau, la terre, l’air et le feu.
Selon certaines écoles philosophiques, l’homme a été créé à l’image de Dieu, donc il en a la pensée créatrice. C’est-à-dire que les hommes projettent continuellement leurs pensées «supérieures» vers une «sphère réflectrice supérieure» et leurs pensées «inférieures» vers une «sphère réflectrice inférieure».
Cette capacité créatrice est à la base de nombre d’illusions et d’hallucinations mais l’idée intéressante est qu’elle génère de nouvelles entités intelligentes, voire autonomes et capables, à leur tour, de créer d’autres entités. Ces entités parfois se mélangent avec d’autres, aussi créées par Dieu, pour le fonctionnement de l’Univers, etc.
Dans la sphère supérieure nous allons trouver par exemple des créatures du type angélique, sensées nous aider à nous rapprocher d’un meilleur monde, quand elles sont positives.
Inversement les créatures de la sphère inférieure essayent d’accéder à notre monde en se servant de la capacité créatrice des humains, pour cela ils imitent souvent ce que font les entités supérieures.
Sans faire de politique je dirai que nos sociétés sont basées sur le même principe d’évolution : le citoyen moyen tente d’accéder au niveau du riche avec l’aide de celui-ci, si c’est dans son intérêt ; quant au pauvre, il essaiera de s’approprier tout ou partie des biens du citoyen moyen, en espérant ainsi accéder à son niveau.
Ainsi de tous temps, les traditions populaires nous parlent de créatures qui interférent avec notre monde. A ma connaissance c’est Jacques Vallée dans son livre «Visa pour la Magonie» qui avait lancé l’idée d’un parallèle (il y a aussi eu Bertrand Méheust) entre les folklores passés genre fées et lutins, et le folklore actuel, genre grand blond et petit gris.
L’idée fut reprise plus récemment par Jean Sider dans son livre « OVNIS: dossier secret » où il fait un rapprochement significatif entre des éléments de l’ufologie et des éléments prélevés dans quatre ouvrages folkloriques.
Certains ufologues ont cru y voir un signe de la présence Extra-terrestre, depuis l’origine de l’homme. D’autres psycho-socio-logues, au contraire, partant du fait que le folklore de nos ancêtres résultait de leur imagination, en ont déduit que les OVNI actuels sont des hallucinations, chaque fois qu’ils ne sont pas explicables autrement.
Comme toujours la «réalité» se ballade entre ces deux extrêmes et nous allons voir dans ce qui suit, comment Paracelse a fait, il y a 5 siècles, la synthèse des traditions populaires de son époque ; les traditions populaires n’étant pas des hallucinations, mais plutôt des vérités historiques déformées par le temps et la transmission orale.
L’habitation de ces créatures.
« Celles qui habitent dans l’eau s’appellent Nymphes, dans l’air Sylphes, dans la terre Pygmées, dans le feu Salamandres. »
Pour info :
Sylphe = Sylvestre , Yéti , Sasquatch , Big Foot , Abominable Homme des Neiges ... Un Sylphe qui a un rapport avec une femme peut engendrer un Géant hybride.
Pygmée = Gnome , Lutin , Farfadet , Homuncule ...
Un Pygmée qui utilise une femme peut engendrer un Nain hybride.
Les Pygmées peuvent engendrer les Monaches à l’apparence humaine.
Salamandre = Vulcain , Etnéen ...
Les Salamandres peuvent engendrer les Manes et les Scintilles.
Nymphe = Ondin ...
La Nymphe qui a un rapport avec un homme peut engendrer un hybride.
Les Nymphes peuvent engendrer les Syrènes ou des Monaches.
Le mot Elfe peut désigner indifféremment toutes ces créatures.
«Les Gnomes traversent sans la moindre difficulté les rocs les plus denses»
«Nous avons l’eau pour apaiser notre soif. Pour apaiser la leur, ces êtres ont une eau qui nous est inconnue et que nous ne pouvons voir. Ils ont besoin de manger et de boire, mais ils mangent et boivent ce qui est aliment et boisson pour eux. »
«Ils se donnent des grades, des magistrats, des chefs, comme les abeilles élisent une reine, ou les bêtes sauvages se choisissent un guide.»
«Quant à leur physique, il est bien évident qu’il varie : les Nymphes des deux sexes ont l’aspect humain, les Sylphes sont plus épais, plus grands, plus robustes, les Gnomes plus petits, hauts environ de deux palmes» (1m20)
«Les Gnomes habitent dans les montagnes»
Description de quelques créatures de la sphère inférieure
« les passages entre guillemets sont extraits des Grimoires de Paracelse »
( les passages entre parenthèses sont des annotations explicites )
«Ces êtres, bien qu’ayant apparence humaine, ont une origine absolument différente de celle des hommes et de celle des animaux. Ils s’accouplent pourtant à l’homme, et de cette union naissent des individus de race humaine»
«Les philosophes (rationalistes de l’époque) n’ont point parlés de ces êtres car, ils ne croient que ce qu’ils voient»
«Pour l’être de l’autre nature, le murs n’existent pas. Il pénètre les obstacles les plus denses, sans avoir besoin de les détériorer.»
«Ces êtres, qui sont légers comme les esprits et qui engendrent comme l’homme, ont son aspect et son régime.»
«Ces êtres ne sauraient se classer parmi les hommes puisqu’ils volent à la façon des esprits; ils ne sauraient non plus se classer parmi les esprits puisqu’ils évacuent, boivent, ont chair et os à la façon des hommes.»
«Ces créatures mourant et n’ayant point d’âme sont donc des animaux ? Elles sont plus que les animaux : en effet, elles parlent et rient. Elles sont supérieures aux hommes puisqu’elles sont insaisissables comme les esprits»
«Ces êtres ne craignent ni le feu, ni l’eau. Ils sont sujets aux maladies et aux indispositions humaines. Ils meurent en bêtes, leur chair se putréfie comme la chair animale. Vertueux ou vicieux, purs ou impurs, meilleurs ou pires, comme les hommes, ils en ont les mœurs, les gestes, le langage; comme eux. Ils diffèrent par la ligne et l’aspect, ils vivent sous une loi commune, travaillent de leurs mains, tissent (fabriquent) leurs vêtements, se gouvernent avec sagesse et justice, font preuve en tout de raison. Pour être hommes, il ne leur manque que l’âme. Et, parce que l’âme leur manque, ils ne pensent ni à servir Dieu, ni à suivre ses commandements; l’instinct seul les pousse à se conduire honnêtement.»
La raison pour laquelle ces créatures nous apparaissent.
«Tout ce que Dieu crée, finit par se manifester à l’homme. Dieu produit quelquefois le diable et les esprits afin de le persuader de leur existence. Du haut du ciel, il lui envoie aussi des Anges, ses serviteurs. Ces êtres nous apparaissent donc, non pour demeurer avec nous ou s’allier à nous, mais afin que nous les puissions comprendre. Ces apparitions sont rares à la vérité. Mais, pourquoi ne le seraient-elles pas?
Au reste, pour que la preuve de leur existence apparaisse plus éclatante, Dieu permet que des Nymphes soient vues, non seulement de certains hommes, mais qu’encore elles entretiennent commerce charnel avec eux et en aient des enfants.»
«Ces enfants sont de race humaine parce que le père étant homme, leur donne une âme qui les rend semblables à lui. La femelle qui reçoit cette âme avec la semence est, comme la femme, rachetée par le Christ. Nous ne parvenons au royaume divin qu’autant que nous communions avec Dieu. De même, cette femme n’acquiert une âme qu’autant qu’elle connaît un homme. Le supérieur, en effet, communique sa vertu à l’inférieur. Voilà donc encore une raison de l’apparition de ces êtres : ils recherchent notre amour pour s’élever, comme les païens recherchent le baptême pour acquérir une âme et renaître avec le Christ.
Il est juste d’ajouter qu’ils ne se rapprochent ainsi de nous que parce qu’ils nous ressemblent, comme le loup ressemble au chien sauvage. Tous ces êtres, en effet, n’ont pas des rapports charnels avec l’homme. Les Nymphes sont ceux qui en ont le plus; après les Nymphes, ce sont les Sylphes; quant aux Gnomes, ils n’ont point de ces rapports avec l’homme; ils se contentent de le servir.
On considère généralement les Gnomes, comme des esprits, parce qu’ils apparaissent brillants et éclatants : l’on ne réfléchit pas que leur chair et leur sang sont de nature lumineuse. Les Gnomes sont agiles et légers comme les esprits, ils connaissent le présent, le futur et le passé, révèlent aux hommes ce qui est caché; ils ont la raison de l’homme sans en avoir l’âme, ils ont la science et l’intelligence des esprits sans posséder leur connaissance de Dieu.»
«Les Sylphes sont plus grossiers, ils ne connaissent point notre langue. Les Gnomes parlent la même langue que les Nymphes ... Les Sylphes sont plus timides que les hommes.»
«Le diable s’immisce quelquefois dans le corps des Gnomes, des Sylphes, surtout dans celui des femelles, qu’il s’amuse à faire accoucher de fœtus atteints d’une lèpre, gale ou teigne incurables.»
Les créatures des créatures.
«Les Nymphes, qui s’engendrent entre elles comme le font les hommes, engendrent des monstres nageant à la surface de l’eau : ce seront les Sirènes. Les Nymphes et les Gnomes engendrent encore d’autres monstres, les Monaches, qui ressemblent aux hommes et habitent leur milieu.»

SUITE............

jean-marc
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 845
Age : 66
LOCALISATION : Québec ( Canada)
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : sans aucune rancune , plein d\\\\\\\'amour
Date d'inscription : 29/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Maitre
Changement de Dons: Ubiquité
Point de Présence:
845/2012  (845/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Théophraste Paracelse (1491-1541)

Message  jean-marc le Jeu 20 Sep 2007, 20:20

SUITE............

Les hybrides des créatures.
«Il nous faut parler de deux races qui se rattachent à celles des Sylphes et des Gnomes, les Géants et les Nains.»
«Nous n’ignorons pas que beaucoup de personnes ne croient ni aux Géants, ni aux Nains. Elles se contentent de dire : Les Géants sont extraordinaires et trop forts, nous les repousserons donc et les tiendrons pour illusions.
Les Géants sont engendrés par les Sylphes, et les Nains par les Gnomes. Ils sont rares, cependant, on en a vu assez pour ne pas douter de leur existence. Ils sont remarquables par leur solide constitution.
Voilà ce qu’il faut penser de leur âme : ils sont des hommes issus d’animaux et ils sont des monstres : ils n’ont donc point d’âme. L’on croirait pourtant qu’ils en ont une à voir leurs bonnes actions et leur amour de la vérité. Car, ainsi que le singe copie les gestes de l’homme, ils peuvent agir comme l’homme.
Dieu aurait pu donner à ces êtres une âme s’il l’avait voulu, comme il en a donné une à l’homme en communiant avec lui, comme il en a donné une aux Nymphes en les mariant à l’homme. Il ne l’a pas voulu, pour ne pas créer une race semblable à la race humaine. Malgré leurs bonnes actions, je ne pense donc pas que les Géants et les Nains participent à la rédemption. Mais, s’ils n’ont pas la foi, ils sont sages, à la façon des animaux ...
Les Géants et les Nains peuvent entretenir commerce charnel avec les femmes. Mais, ils ne sauraient avoir d’enfants de leur propre race, qu’ils se marient entre eux ou qu’ils s’allient à l’homme.
En effet, ce sont des monstres, et ils ne peuvent pas plus engendrer entre eux que ne le peuvent des consanguins (ou des clones); d’autre part, s’ils s’allient à l’homme, le fœtus sera d’une double nature, c’est-à-dire de la leur et de celle de l’homme, et par conséquent l’enfant sera de race humaine puisque, lorsqu’il a pour parents un être sans âme et un être avec âme, il appartient à la race de ce dernier. Les Géants et les Nains meurent donc sans héritiers. »
Ces autres créatures de Dieu.
«Dieu a fait ces êtres pour donner des gardes à ces créations. C’est ainsi que les Gnomes gardent les trésors de la terre, métaux et autres; ils les empêchent de voir le jour avant le temps voulu. Car, ces trésors, or, argent, fer, etc., ne doivent pas être trouvés tous le même jour, ils doivent être distribués petit à petit, et non pas à quelques personnes seulement, mais bien à toutes.»
«Les Sirènes, les Géants ont été créés dans un autre but : ils doivent prévenir les hommes des évènements graves, leur indiquer qu’un incendie éclate, les avertir de la ruine d’un royaume. Les Géants annoncent plus spécialement la dévastation d’un pays et les Sirènes, la mort des rois et des princes.
La cause initiale de l’Univers dépasse notre entendement. Mais, à mesure que le Monde approche de sa fin, les choses se manifestent à nous de plus en plus clairement. Nous voyons leur nature, leur utilité.
Au jour dernier tout apparaîtra clair, tout sera connu. Rien ne sera ignoré ; chacun recevra la récompense de ses efforts et de son amour de la vérité. Alors ne sera pas médecin ou professeur qui voudra. L’ivraie sera séparée du grain, la paille du froment. Alors se taira celui qui crie aujourd’hui. Celui qui compte déjà le nombre de pages qu’il a encore à écrire succombera sous le poids de son œuvre.
Alors seront heureux ceux qui en ce moment cherchent à voir. Et l’on verra ce jour-là si j’ai menti.»
La vie des Gnomes.
«Ces créatures habitent au-dessous de nous, sous terre, où elles trouvent en abondance ce dont elles ont besoin. Ces esprits ne sont point pareils aux autres esprits; ils peuvent cependant égaler leurs pouvoirs et leurs industries. Ils ont une chair et un sang comme les hommes, ce que n’ont pas les vrais esprits, ainsi que le Christ l’a dit, après qu’à travers les portes fermées, il fut entré dans la chambre où se trouvaient ses disciples : «touchez-moi, je n’ai ni cher ni os». On peut conclure de ces paroles que le véritable esprit n’a ni corps tangible, ni chair, ni sang, ni os, mais qu’il est d’une substance semblable à l’air ou au vent. Ici, nous n’expliquerons pas davantage ce secret. Nos créatures ne sont point esprits et ne peuvent être comparées aux esprits. Si l’on veut absolument les appeler esprits, qu’on les appelle, alors, « esprits terrestres », puisqu’elles ont leur chaos (monde) et leur habitation sous la terre et ne vivent pas dans l’air à la façon des véritables esprits.»
«Ces esprits sont les moins bons de tous; néanmoins, bien qu’ils aiment le mal, ce ne sont pas des diables. Du reste, il y a une grande différence entre ces esprits et les diables : les diables ne meurent pas, pour commencer.»
«Bien que naturellement petits, les Gnomes apparaissent à volonté petits, grands, beaux ou laids. Ils connaissent en effet, tous les arts. Ils savent se servir de la lumière de la nature. Ils possèdent quantité de trésors, d’or et d’argent. Beaucoup de ces êtres habitaient autrefois des lieux aujourd’hui ruinés et déserts.
Plusieurs personnes les ont pris pour des anges ou des esprits que Dieu nous avait envoyés, puis rappelés à lui à cause de nos péchés.
D’autres ont pensé que les hommes ne pouvaient voir les Gnomes. Quelques-uns qui les virent pensèrent qu’ils étaient les âmes d’hommes morts honteusement ou suicidés, ou qui, n’ayant pas confiance en Dieu, devaient servir le diable jusqu’au jugement dernier.
D’autres, encore, crurent qu’ils n’étaient que de vains spectres.»
«Certains les ont pris pour des manifestations de sorcellerie.»
«Ces êtres, sont, à la vérité, des hommes matériels et véritables, et, dans les premiers temps de la Nature, on les prenait souvent pour Dieu, et on les invoquait à sa place. Ce sont eux que Dieu Tout-Puissant a désignés dans sa première Table (Deutéronome Chapitre 5 Versets 6 et 7) : «Vous ne regarderez point comme dieux ceux qui habitent dans l’eau (c’est-à-dire les Nymphes), moi seul suis Dieu, mois seul suis le rédempteur». (Dans les Bibles actuelles cette phrase a souvent disparu et est remplacée par une autre qui ne veut rien dire, pourquoi?)
Nous avons dit tout cela, non pour indiquer le moyen de les attirer, mais pour que l’on puisse dorénavant parler d’eux savamment et comprendre en quoi ils diffèrent du diable. Le diable n’a pas de corps, si ce n’est celui qu’il se forme des quatre éléments, corps sans chair et sans sang, non sujet aux maladies, éternel. Ces êtres, au contraire, meurent et ne participent point à la vie éternelle. Aussi, ceux qui se lient à eux partagent-ils leur sort. Qu’on réfléchisse donc avant de se lier à eux. Dès qu’on est lié à eux, il faut faire ce qu’ils ordonnent. Et, si on les irrite, ils infligent de graves dommages, quelquefois ils tuent. Il y en a des preuves.
Beaucoup de personnes, par exemple, ont été trouvées mortes, le cou tordu ou tranché, ou les membres rompus (voilà qui ressemble aux mutilations de bétail).
On en accuse généralement le Diable. Or, le Diable ne le peut. Ce qu’il peut, c’est donner de mauvaises pensées à l’homme, l’empêcher d’obéir à Dieu, le pousser au péché, le faire renier Dieu.
Les Gnomes ressemblent au Diable : souvent ils offensent Dieu. Mais, souvent aussi, ils nous avertissent, nous préservent des dangers, nous protègent. Je ne veux point dire ici, à cause des maux qui pourraient affliger ceux qui voudraient essayer, par quel pacte on se lie à ces êtres, grâce à quel pacte ils nous apparaissent et nous parlent (de nos jours des médiums grâce à des incantations peuvent connaître à l’avance le lieu et l’heure du passage ou de l’atterrissage d’un OVNI). Je me contente de déclarer que, seules, notre foi, notre pensée, notre imagination peuvent nous protéger contre eux. Il ne faut donc pas laisser seuls les hommes écrasés de chagrins ou victimes de leur imagination, il faut donc les réconforter à l’aide de paroles joyeuses, de propos agréables, de jeux.
Le Diable et les esprits terrestres ne se reposent jamais, sans cesse ils nous dressent des embûches.»
«O toi, homme désespéré, qui laisses le vent t’emmener à son gré, c’est toi-même, c’est ta foi fragile, ce sont tes mauvaises pensées qui te font du mal. Au-dessus de toi et en toi est un aimant qui attire ces mots. C’est l’aimant céleste, le plus puissant de tous les aimants, qui attire à lui tout ce qu’il veut.» (fin)
Cette dernière phrase nous rappelle que la pensée de l’homme est créatrice : un homme par exemple va imaginer une créature qui lui apparaîtra sous forme de rêve ou d’hallucination, après cette expérience il pensera davantage à cette créature qui peu à peu prendra de la puissance et de l’autonomie, jusqu’à se présenter réellement à l’homme qui l’avait d’abord imaginé, mais aussi être perceptible à d’autres hommes qui n’ont pas suffisamment de foi, qui penseront à cette créature, donc renforceront son pouvoir d’existence et ses manifestations, etc.
Cette théorie s’adresse à ceux qui ont compris que 2=1 (des philosophes) et non pas à ceux qui croient encore que 1+1=2 (des rationalistes).
Les rapprochements avec l’ufologie moderne sont nombreux ; en voici quelques uns dans l’ordre d’apparition :
- les Elfes peuvent passer à travers les murs tout comme dans les cas « d’enlèvements » en chambre;
- tout comme certains E.T. les Elfes parlent, rient et meurent;
- la psychologie des E.T. et des petits gris ressemble beaucoup à celle des Gnomes et des Nains; (relire les témoignages sur les abductions)
- on retrouve aussi dans l’ufologie des cas semblables où un homme copule avec une E.T. donc peut-être une Nymphe;
- ne dit-on pas de certains hommes en noir qu’ils pourraient être des E.T. à moins qu’ils soient des Monaches;
- certains E.T. se manifestent lumineusement tout comme les Gnomes;
- les Gnomes et les Nains enlèvent des hommes et des femmes pour fabriquer des Nains hybrides, tout comme cela se passe avec des E.T. et les petits gris;
- « l’Extra-terrestre » de Roswell ne serait-il pas un Nain hybride ? Je rappelle qu’il n’a ni sexe, ni sein, ni nombril ... le film vidéo semblant être une intox.
- les E.T. ne sont pas des diables mais les Gnomes. Ils pourraient bien être leurs médians sur Terre, toujours selon les traditions populaires.

jean-marc
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 845
Age : 66
LOCALISATION : Québec ( Canada)
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : sans aucune rancune , plein d\\\\\\\'amour
Date d'inscription : 29/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Maitre
Changement de Dons: Ubiquité
Point de Présence:
845/2012  (845/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Théophraste Paracelse (1491-1541)

Message  Projectarea54 le Jeu 20 Sep 2007, 20:37

Whaouu jean marc, ou t'a été cherchai tout sa? tres interressant.

PS : par hazar, tu a du remarqué que les réponses au sujet sont limité en longueur, et c'est vraiment, tres embétant, j'arrive pas a allongé la longueur autorisé.
d'ou le fait que tu a été obligé de coupé en deux ton sujet, DSL.

amicalement yann

_________________
Croire en ce qui est ! pas en ce qui parait, car la réalité nous dépasse tous...
avatar
Projectarea54
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 1204
Age : 45
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : Ramener la Lumiere en tous
AVATAR SPIRITUELLE : NORMAL (je suis normal)
Date d'inscription : 28/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Qui suis je pour en juger
Changement de Dons: Planificateur/trice
Point de Présence:
1109/2012  (1109/2012)

http://www.essen-ciel.fr/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Théophraste Paracelse (1491-1541)

Message  jean-marc le Jeu 20 Sep 2007, 22:12

Pas de problème ! tout les forums que je connais son pareil , on peut se reposer entre les deux

jean-marc
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 845
Age : 66
LOCALISATION : Québec ( Canada)
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : sans aucune rancune , plein d\\\\\\\'amour
Date d'inscription : 29/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Maitre
Changement de Dons: Ubiquité
Point de Présence:
845/2012  (845/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Théophraste Paracelse (1491-1541)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum