OVNI a MARTYL (maroc, 25 juillet 2007) selon M LEBAT G.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default OVNI a MARTYL (maroc, 25 juillet 2007) selon M LEBAT G.

Message  Projectarea54 le Jeu 01 Jan 2009, 20:48

Merci a Monsieur LEBAT pour ce partage d'information et ce dossier fort interressant, qu'il nous demande d'étudié au plus pres.

Amicalement Yann G.


UN OBJET VOLANT NON IDENTIFIE OBSERVE SE DEPLACANT
AU RAS DE LA MER A MARTYL (MAROC).



Il est 11 h 00 en cette matinée du 25 juillet 2007, un père et son fils profitent d’un moment de détente sur la plage de Martyl, près de Tétouan, dans le Nord du Maroc, lorsqu’ils voient arriver un objet se déplaçant à une vitesse très rapide au ras de la mer, venant de l’horizon, prenant soin de ne pas survoler la plage et qui repart vers l’horizon.



LE LIEU



Monsieur N.B. et son fils, en vacances, se trouvaient sur la plage de Martyl, ils se situaient précisément en face des immeubles de l’ERAC, sur la nouvelle double voie de la corniche de Martyl. Martyl, orthographiée aussi « Martil » est située sur le littoral nord du Maroc, à environ 10 Kms à l’Est de Tétouan, 30 Kms de Ceuta.


C’est une ville d’environ 40 000 habitants, très touristique avec ses paysages fantastiques, ses conditions climatiques très agréables. Elle est aussi très appréciée pour sa plage, que l’on dit être l’une des plus belle du Maroc.



Proche de l’Espagne, de l’Europe, Martyl est située au Maroc et donc au Nord Ouest du continent Africain



LES TEMOINS



Monsieur N.B. à 50 ans, il habite à Rabat (Maroc), il a fait, entre autre, des Etudes à La Sorbonne à Paris ou il a obtenu un Doctorat. Il occupe actuellement des fonctions importantes au Maroc, Directeur d’une grande école, spécialiste des villes anciennes du Maroc, il est l’interlocuteur de nombreux organismes internationaux comme l’Unesco, ou d’autres, Français, avec lesquels il conserve des liens très proches.







Sa position fait que son témoignage est considéré comme sérieux et digne de foi. Dans cette enquête, nous ne donnerons pas son nom, ce qui est compréhensible compte tenu de ses fonctions. Son témoignage est conservé dans les archives des Repas Ufologiques ou les coordonnées du témoin figurent.



Son fils à 17 ans, il poursuit actuellement des études supérieures dans une grande Université Parisienne.



Les deux témoins ne portent pas de lunette, leur vision est de 10/10. Aucun ne portaient de lunette de soleil ce jour là. L’observation a été faite à l’œil nu, sans autre moyen d’observation (Paire de jumelles ou autres).



L’APPARITION

Il était entre 11h 00 et 11h 30 GMT (heure marocaine équivalente à GMT) ce matin du 25 juillet 2007, N.B. et son fils profitaient de quelques jours de Vacances à Martyl et c’est ce jour et à cette heure qu’ils furent les témoins de l’évolution d’un engin bien étrange.


Ce matin là ils s’étaient rendus à la plage, la marée était haute (estimée, du fait que la mer était proche de la plage), il y avait un très beau ciel bleu, pas de vent, pas de nuages, pas de vague, la plage et l’environnement étaient calme et parfaitement naturel. Aucun bateau en vue, même pas une barque ou tout autre engin maritime, avant, durant et après l’observation. Des vacances parfaites dans un cadre idyllique, sans aucune activité industrielle à proximité, sans bruit, ni nuisance quelconque.


Monsieur N.B. surveillait de temps à autre son fils qui se baignait, proche du rivage. Peu de monde sur la plage, il faut être vigilant, un accident est vite arrivé. Il nageait, puis à un moment il s’assoit dans la mer, sur le sable, qui est à très faible profondeur à cet endroit. (Quelques mètres de la plage) C’est alors que je remarque, venant de l’horizon en notre direction, un groupe d’objets qui se déplacent à une très grande vitesse, au dessus de l’eau.

Le groupe arrive vers nous, passe et tourne pratiquement au dessus de mon fils, j’ai pensé qu’il pouvait le toucher, leur approche me semblait dangereuse, mais toutefois, il est passé à proximité pour disparaître à une vitesse aussi importante vers l’horizon. Le témoin dit dans son premier descriptif de la scène : « Elles ont disparues à l’horizon en moins d’une seconde.. ». Le parcours pratiqué par cette masse de couleur grise, métallique, s’est fait, de droite à gauche, à la limite de l’horizon, en moins de 20 secondes, ajoute t’il. (Le témoin précise : ils n'avaient pas des couleurs vives remarquables mais semblaient être dans les tons gris, ni mon fils ni moi ne pouvons donner plus de précisions sur la couleur précise. mais nous sommes tous les deux sûr que ce n'étaient pas des couleurs remarquables ou vives.)

Ce groupe apparaissait comme étant une masse plane et horizontale formée de plusieurs objets identiques. Ces objets au nombre de 5 ou 6 repartis sur plus de 1m² environ, formaient un seul bloc volant en formation et en parfaite cohésion. La longueur et la largeur ne dépassaient pas un mètre sur une épaisseur de quelques dizaines de centimètres. En ce qui concerne la couleur de la masse, et plus particulièrement des objets qui la formaient, ils semblaient gris et on aurait dit qu’ils étaient liés entre eux par une matière transparente comme du verre. Je ne pouvais pas discerner clairement le contour des objets qui ne me semblait pas net car ils étaient les uns derrière les autres.



Le père est situé à environ 15 m du fils, l’objet est quant à lui passé à 10 m du fils, côté horizon.
(Soit le père voyant l’objet passer à environ 25 m de lui).


Dernière édition par Projectarea54 le Jeu 01 Jan 2009, 21:02, édité 2 fois

_________________
Croire en ce qui est ! pas en ce qui parait, car la réalité nous dépasse tous...
avatar
Projectarea54
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 1204
Age : 45
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : Ramener la Lumiere en tous
AVATAR SPIRITUELLE : NORMAL (je suis normal)
Date d'inscription : 28/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Qui suis je pour en juger
Changement de Dons: Planificateur/trice
Point de Présence:
1109/2012  (1109/2012)

http://www.essen-ciel.fr/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: OVNI a MARTYL (maroc, 25 juillet 2007) selon M LEBAT G.

Message  Projectarea54 le Jeu 01 Jan 2009, 20:50


LIMITE DE LA VISION
BORD DE MER



















Altitude
Limite de vision
1,70 m
4,7 km
3,00 m
6,2 km
10 m
11,3 km
50 m
25,4 km


La vitesse était très grande, le témoin a pu se rendre compte de sa grande rapidité lorsque l’objet était au niveau de son fils, car à ce moment proche de lui. Il en a pris conscience à ce moment et lors de son éloignement. La vitesse était constante, pas de variation. Le témoin estime que la durée de l’observation n’a pas dépassé les 20 secondes au maximum. Les objets, apparus à l’horizon, soit à environ 5 Kms, (distance estimée selon les règles relatives à la vision maximum a partir du bord de mer) ont mis une secondes avant de faire une courbe, s’approchant proche du témoin et autant pour repartir en direction de l’horizon. La durée estimée du trajet (horizon/plage à hauteur de mon fils) et de la visibilité de l’objet était d’environ 5 à 7 secondes. Ces objets n’émettaient aucun bruit et autour de témoin, pas d’avion, pas de voiture, donc aucun bruit qui auraient pu cacher un bruit quelconque émis par la masse volante. Au passage de la masse et durant tout son déplacement, la surface de mer était parfaitement plane, aucune présence de mini-vagues, vagues, bouillonnement ou autres phénomènes qui auraient pu être provoqués par le passage de la masse, la surface de la mer était vraiment comme un miroir. Nous notons également que la cinétique de la forme était parfaite sans décélération ni à-coups et aucune répercution sur la surface de l’eau.



La masse semblait évoluer à 50 cm environ de la surface de l’eau, on avait même l’impression qu’elle aurait pu toucher les nageurs, ajoute Monsieur N.B. Cette masse est passée a environ une dizaine de mètres de son fils, côté mer, car il a lui aussi pu observer l’engin qui est passé très près de l’endroit ou il se trouvait. Le déplacement général de l’engin s’est fait en forme de courbe, s’inscrivant parfaitement à la forme de la côte qui est très faiblement courbe.


Précisions donnée par le témoin : L'objet vu se situait à hauteur de nos yeux dans le centre de notre champ visuel sur la ligne d'horizon. Le soleil était aux azimuts de juillet ce qui veut dire que les rayons sont presque perpendiculaires au sol (86° à 11h30). Cette position ne provoque aucune réflexion ou contraste, bien au contraire, les objets sont éclairés avec des rayons perpendiculaires à notre axe d'observation.


LES OBJETS

Cette masse, qui venait du nord, était composée de 5 ou 6 objets, 7 au maximum. Ces objets, d’une couleur située dans les tons gris, avaient une longueur de 30 cms environ, a peu près identique pour la largeur, aplatis et étaient parfaitement solidaires les uns par rapports aux autres (ils ne bougeaient pas en conséquence). Ils ressemblaient à des petits avions. Le témoin a observé ces objets sous trois angles différents : de face lorsqu’ils sont arrivés sur sa droite, de côté lorsqu’ils étaient à hauteur de son fils et enfin vu de l’arrière lorsqu’ils se sont éloignés.


Je me trouvais à une quinzaine de mètres de mon fils, ce dernier étant assis dans l’eau, à 5 ou 6 mètres du sable formant la plage. La plage de MARTYL est immense mais dans le voisinage de N.B., il n’y avait que 6 ou 7 personnes situées au minimum à 30 mètres. La plage était relativement vide. Parmi ces personnes certaines se baignaient, d’autres étaient assises sur la plage ou se tenaient debout, mais apparemment aucune n’a fait attention au phénomène. Le temps de comprendre et d’imaginer ce que pouvaient êtres ces objets au lointain, qu’ils passaient devant le témoin et repartaient sans même qu’il prenne conscience de les faire remarquer aux autres personnes présentes. Son fils, placé vraiment à proximité de ces engins, à quant à lui pu les observer et en fait la même description que son père. N.B. n’a pas eu le temps de se déplacer durant l’observation, il est resté debout, stupéfait de voir ce phénomène qui lui était totalement inconnu.



VARIATION DANS LA DEscriptION ENTRE LE TEMOIN NR 1 (LE PERE – MR N.B.) ET LE TEMOIN NR 2 (LE FILS).



La question est de savoir si le témoin Nr 2 (le Fils) a pu observer des variantes par rapport à la description du père. Voici ce qui a été relevé, à propos de cette question, retracé et commenté par NB : la seule différence entre l'observation de mon fils et la mienne c'est que lui considère que le déplacement des objets s'est fait presque en ligne droite et moi je considère que c'est une courbe comme dans mon dessin. Peut être que c'est du au fait qu'il n'a remarqué les objet en question qu'une fois à sa portée et donc il n'a vue que la moitié du déplacement. Par contre c'était plus proche de lui. Il reconnaît que c'est plusieurs objets regroupés en seul système. Il confirme que ça ressemble à des petits avions parfaits. Que la vitesse est vertigineuse. Il parle d'un vol en formation. Pour lui, vue leur petite taille (30 cm chacun) les objets ont disparus avant l'horizon parce qu'il ne les voyait plus. Il faut dire aussi que le niveau de ses yeux était légèrement plus bas que le mien, étant donné qu'il était assis dans l'eau et que je ne voyais pas son maillot de bain. (je me situais aussi un peu plus haut, sur le sable de la plage.


CE QU’EN PENSENT LES TEMOINS


Tout de suite après l’observation, le témoin a pensé à des oiseaux qui planent ? Mais il a vite compris que la vitesse et la perfection du vol étaient étranges, incompatibles avec celles d’un vol d’oiseaux. Dans ce cas cela aurait été un vol d’oiseaux métalliques qui se déplacent à une vitesse vertigineuse. Son fils a eu la même impression, il a déclaré : « tu a vu ça ? C’est quoi ces trucs ? On dirait des petits poissons volants mais leur vitesse et la régularité de leur trajectoire est parfaite. Ce n est pas naturel !!!!! ». Le témoin à aussi pensé à un vol d’avions miniatures, des avions « clones » qui volent en formation mais la vitesse et la technologie qui aurait du être employée lui a semblée impossible et de plus, ils étaient vraiment petits. Maintenant, il évoque la possibilité qu’une puissance ait pu mettre au point des « sortes » de jouets miniatures capables de se déplacer sur une grande distance en quelques secondes !... Mais cela reste de l’hypothèse.


Quant aux personnes de l’entourage du témoin, à qui il en a parlé, Ils sont indifférents et son fils qui a observé avec lui le phénomène ne trouve pas d’explication. Il confirme seulement la description du phénomène, tel que je l’ai observé, par contre pour lui cette observation d’un ou de plusieurs engins insolites n’offrent aucun intérêt.


Dernière édition par Projectarea54 le Jeu 01 Jan 2009, 21:01, édité 1 fois

_________________
Croire en ce qui est ! pas en ce qui parait, car la réalité nous dépasse tous...
avatar
Projectarea54
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 1204
Age : 45
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : Ramener la Lumiere en tous
AVATAR SPIRITUELLE : NORMAL (je suis normal)
Date d'inscription : 28/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Qui suis je pour en juger
Changement de Dons: Planificateur/trice
Point de Présence:
1109/2012  (1109/2012)

http://www.essen-ciel.fr/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: OVNI a MARTYL (maroc, 25 juillet 2007) selon M LEBAT G.

Message  Projectarea54 le Jeu 01 Jan 2009, 20:50

HYPOTHESES



1 - DIVERSES REFLECTIONS :




La vitesse.

Le témoin nous signale que la disparition s’est faite à une vitesse vertigineuse. Il nous donne une estimation de la durée totale de l’observation, de 20 secondes au maximum. Une seconde c’est très long, très court à la fois ! Compte tenu de la vitesse très rapide, si nous retenons, dans une hypothèse, une moyenne de 10 secondes, compte tenu de la hauteur du témoin, de la distance de la ligne d’horizon (5 Kms environ), Aller et retour sur l’horizon plus distance de l’arc de cercle dans la baie : maxi 15 kms) nous pouvons estimer la vitesse à : 15/10 soit 1,5 Kms à la seconde, 90 Kms à la minute ou 5400 Km/h ! Ceci n’est qu’une estimation, qui nous donne un ordre d’idée de la vitesse qui était rapide et qui n’était pas concevable avec un engin de fabrication terrestre. Même si nous modifions les variables dans des conditions plausibles avec ce que le témoin nous décrit, nous arrivons à des vitesses inexistantes dans notre technologie pour un engin aussi petit.



Les dimensions.

Les dimensions de la masse, (1m sur 1 m ) d’où par déduction de chaque petit objet (30 cms) qui la composait, sont parfaitement connues car estimées lors du passage de la masse qui s’est faite à environ 10 mètres de son fils et 25 mètres du père. Ce paramètre ajouté à la vitesse, nous permet d’écarter un certain nombre d’hypothèses : engins téléguidés, poissons, oiseaux etc.… Alors reste encore l’hypothèse du phénomène naturel ? Lequel ? Il nous semble alors, a priori encore inconnu.



Le bruit – Incidence sur la surface de la mer. L’avis de M.P. Ingénieur.

Le silence, inimaginable même pour un planeur à si courte distance, rattache cette observation à de nombreuses observations antérieures. Encore que sur ce point, mieux vaut être prudent.

.
On pourrait objecter qu’un bruit du niveau de celui d’un moteur électrique aurait pu être couvert par le bruit des vagues (même si le témoin dit qu’il n’y en avait pas, il faut être réaliste : il y a toujours des vagues sur la méditerranée, même si certains jours elles sont plus douces et moins bruyantes) et du vent. Je ne connais pas le Maroc, mais sur la côte nord de l’Algérie, il y a toujours du vent, et c’est probablement pareil au Maroc. Suivant le sens du vent, un bruit peu important a pu rester imperceptible.




Notons toutefois que le témoins à vu l’objet à 25 m et que son fils l’a vu à 10 m, ce qui fait que ce paramètre est d’une bonne fiabilité : pas de bruit. (Ndlr)


Un objet rapide volant à 0,30 cms au dessus de l’eau devrait laisser un sillage sur l’eau (voir. ) à moins qu’il soit excessivement léger ou que sa sustentation ne soit pas basée sur les mêmes principes que nos ailes.




En conclusion : Un témoignage assez exceptionnel - Exceptionnel par la nature de l’observation : la taille des objets, leur vol en formation à proximité immédiate d’un baigneur, c’est, pour ce que j’en sais, du jamais vu.



C. de Brest (Ancien de l’aéronaval) ajoute : A mon avis on peut éliminer la présence d'un moteur électrique...

Drone ? Trop rapide pour avoir une utilité pratique dans le cadre de possibles actions de reconnaissance ou de frappe .En tout état de cause la vitesse de cette « masse" ne peut être QUE supersonique à l'examen des données, et alors dans cette hypothèse, remarquons qu’il y a absence de "bang".


La puissance nécessaire pour effectuer le trajet décrit à, supposons mach 2, nécessite une source que nous ne saurions construire ; la seule susceptible de convenir pour ce genre de déplacement et qui nous soit abordable c'est un dispositif pyrotechnique, type réacteur ou fusée.



En l'absence de bruit, de sensation de la part du fils qui a été survolé de près et de sillage sur l'eau, ce n’est pas pyrotechnique... Autre hypothèse à éliminer.



Si la vitesse dépasse mach 2,7 nous avons un très gros problème : le mur de la chaleur.. ! Là « la masse » devrait être chauffé à blanc (ou au minimum au rouge si cette vitesse à été maintenue seulement pendant la durée d'observation). !


Passé mach 5,5 vaporisation de tout les matériaux conventionnels. (Voir l'essai des américains d'un proto bidon à mach 8 (?) cela brûle vite !)


En sus et c'est très important, l'onde de choc générée par un engin conventionnel compatible avec l'évolution relatée passant aussi près (masse 60 kg à mach 5 à quelques mètres) aurait tué net le jeune homme !




Je n’ai pas d’explication à donner quant à l’identification de ce « phénomène ».



L’avis d’un psychiatre (après la lecture du rapport et non pas lors d’une consultation)

J'ai bien lu le rapport de ce témoignage. Je ne vois, dans ce rapport relaté par les observateurs, aucune possibilité de distorsion liée à quelque phénomène psychologique ou psychiatrique que ce soit. Ainsi, je pense en toute conscience qu'il s'agit bien là d'un phénomène lexis non élucidé.

Franck X



2 - Aucune hypothèse avancée à ce jour.

Comme on peut s’en douter, après lecture d’un certain nombre d’avis, à ce jour nous n’avons pu donner aucune explication à cette observation. Il s’agit donc d’un véritable ovni ! Si vous avez quelques idées contactez nous : lebat1@aol.com



Nota : Les différentes durées relatives à l’observation données ici sont des estimations faites un an après, bien qu’imprécises, reprises telles que données par le témoin, elles nous donnent une idée de la durée de l’observation et donc de la rapidité du déplacement de cette masse, qui s’est faite entre 10 et 20 secondes. (Durée de la visibilité du phénomène).



Gérard Lebat

_________________
Croire en ce qui est ! pas en ce qui parait, car la réalité nous dépasse tous...
avatar
Projectarea54
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 1204
Age : 45
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : Ramener la Lumiere en tous
AVATAR SPIRITUELLE : NORMAL (je suis normal)
Date d'inscription : 28/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Qui suis je pour en juger
Changement de Dons: Planificateur/trice
Point de Présence:
1109/2012  (1109/2012)

http://www.essen-ciel.fr/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: OVNI a MARTYL (maroc, 25 juillet 2007) selon M LEBAT G.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum