le mystérieux triangle des bermude par tine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default anciens fonds et l'atlantide

Message  Tine le Ven 19 Sep 2008, 01:10

Bonsoir Ancelades, désolée pour mon absence de ces derniers jours. Je sors de 3 jours de migraines intense où on a du me mettre sous morphine.
Bon, tout cela est derrière moi. J'ai trouvé sur les fonds marins et les OVNI. Je t'en recopies un extrait, ce livre a été écrit par Jean-Michel PEDRAZZANI et édité aux éditions le fleuve. Je pense que la mer des Sargasses pourrait être un bon coin pour y abriter des bases. Je te ré-écrit le passage du bouquin, car je ne sais toujours pas comment poster des textes ou des photos sur le forum!!
" La mer des Sargasses.. Imaginez des masses et des masses, des nappes de couleur verte, jaune et brune, envahissant une immense étendue d'eau que n'agite aucun frémissement, qui exhale sous le soleil de plomb, une lourde odeur d'iode, de sel, de végétaux à demi décomposés.
Ces masses, ces nappes de triste couleur sont formées d'algues appelées "sargasses" (du portugais sargaço). Elles ont donné leur nom à cette mer de cauchemar qui ajoute un troublant élément de mystère à celui que représente en soi, dans son ensemble, le Triangle des Bermudes. Christophe Colomb parle d'elle dans son livre de bord, où il mentionne encore les surprenantes réactions du compas, l'apparition d'une immense trainée de feu dans le ciel, l'apparition de flammes in identifiables sur le rivage.
A la surface de l'eau, les algues s'entassent, se nouent, se tissent entre elles et les premiers navigateurs qui s'y aventurèrent avaient peur de s'échouer car on ne trouve pas d'algues en telle quantité que l'orsque la terre ferme est proche.
Cette mer étrange est cernée, délimitée par des courants sous-marins qui suivent eux-même le chemin qui leur a été tracé. C'est, d'abord , le gluf Stream dont les écoliers, dès la 6°, apprennent le nom, courant capricieux qui vient de la mer des caraïbes, au nord-ouest, après avoir emprunté sa bienfaisante chaleur au golfe du Mexique. Il se dirige ensuite vers l'est en longeant les côtes américaines et , finalement, se décide à remonter vers le nord. Intervient aussi le courant frais des Canaries, qui au lieu d'aller en sens inverse du Gufl Stream. Mais, au lieu d'aller se perdre dans la mer des Caraïbes, il est tenu en respect par le Gulf Scream, plus puissant, qui l'oblige à refluer vers le nord. De sorte qu'autour de cette masse d'algues se crée un tourbillon qui la fait tourner lentement, dans le sens des aiguilles d'une montre---Si lentement que le mouvement ainsi créé est imperceptible.
A l'impression angoissante dégagée par cette étendue à peu près inerte, s'ajoute le calme surnaturel de l'atmosphère. Un calme qui immobilisait les bateaux, à l'époque de la marine à voile, durant des mois entiers. Sans doute faut-il voir, dans ce phénomène, l'origine des noms sinistres qui désignent toujours la mer des Sargasses : "mer des bateaux perdus"..."cimetière des Bateaux"..."Mer de la peur"...
Des épaves de bâtiments ont été retrouvées, assez récemment, dans la mer des Sargasses ou dans les parages voisins du Gulf Stream. Il est vrai que beaucoup ont sombré, victimes des cyclones et plus encore des pirates...Il est tout de même vrai que d'innombrables marins ont échappé aux cyclones, aux pirates, aux algues, à ces "calmes" mortels. En dernier cas, plutôt que d'attendre une hypothétique jolie brise qui les tireraient d'affaire, les matelots, qui ne disposaient que d'une infime quantité d'eau, préféraient abandonner le vaisseau encalminés. Et à Dieu vat! durant des siècles, on parla des algues identifient à des tentacule monstrueux, animés d'une vie propres et maléfique!...Les bâtiments actuels, pourvus de moteurs, ne risquent plus d'être encalminés ou de rencontrer un bateau pirate, battant pavillon noir à tête de mort. Pourtant, des navires continuent à se perdre dans la mer des Sargasses, et, maintenant, ce sont des avions qui disparaissent dans "cette mer languide où il y a tant d'algues à la surface.500ans avant J.C, l'amiral carthaginois Himilco la décrivit en les termes , situés plus haut. On peut en déduire que bien avant Christiphe Colomb, les navigateurs de l'époque avaient déjà eu des "problèmes" avec cette mer."
Comme je n'ai pas fini mes recherches, je pense que le triangles des Bermudes, avec ses caprices du temps de la pression atmosphérique, de ces algues développant un bon camouflage à une base extra-terreste, mais cela inclurait que les aliens étaient déjà là 500 ans avant J.C! ..
La suite à demain, si cela vous interresse.
Bisous, Tine
avatar
Tine
membre
membre

Féminin
Nombre de messages : 112
Age : 59
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : Apprendre,comprendre, expliquer tous les mystères
Date d'inscription : 25/07/2008

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Sage
Changement de Dons: En recherche de dons
Point de Présence:
30/2012  (30/2012)

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum