Taxes sur les carburants propres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Taxes sur les carburants propres

Message  ufoseeker le Dim 07 Oct 2007, 15:28

Salut à tous!

Il m'est venue une idée au sujet de l'utilisation de nouveaux carburants pour nos véhicules. Quiconque s'est intéressé aux problèmes énergétiques a forcément remarqué que des moteurs ont récement été mis au point, moteurs utilisant ... de l'eau (jusqu'à 77%) pour leur fonctionnement. (j'invite le lecteur curieux de ces questions à lire avec un grand intérêt les articles des derniers Nexus consacrés à ces sujets.)
Le problème majeur:
Les gouvernements, et les géants de l'industrie pétrolière, qui représentent des masses énormes d'employés, comptent beaucoup sur le système tel qu'il est actuellement en place pour générer des rentrées d'argent. Un changement pourrait modifier radicalement tout cela, et avoir des conséquences insoupçonnées.
Mais on a plus le choix, il faut chercher un nouveau carburant pour nos véhicules, et pour au moins deux bonnes raisons:
1)les stocks de pétrole ne sont pas éternels; de plus, avec l'accélération de l'augmentation du niveau de vie dans le monde entier, il va être amené à se réduire d'autant plus vite.
2)l'état de l'éco-système, qui se passe de commentaire.

Ma solution:
Pourquoi ne pas instaurer un système de taxes identique à celui qui est déjà en place, mais portant sur ces nouveaux carburants parfaitement exploitables? Ainsi, rien ne serait changer du système économique tel qu'on le connaît, mais l'environnement bénéficierait d'un "plus" évident.
Alors?
avatar
ufoseeker
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 150
LOCALISATION : Lotharingie
Date d'inscription : 04/10/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Sage Confirmé
Changement de Dons: Synchronistique
Point de Présence:
133/2012  (133/2012)

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Taxes sur les carburants propres

Message  jean-marc le Dim 07 Oct 2007, 18:21

Très bon sujet !

Les nouveaux carburants
Face à l'augmentation du prix du pétrole, des solutions alternatives commencent à faire leur apparition. Du colza dans le gazole jusqu'à l'éthanol, en passant par de nouveaux carburants synthétiques issus du gaz naturel, l'automobiliste n'aura bientôt que l'embarras du choix à la pompe.

Sans le savoir, les automobilistes roulent déjà "bio". Ils carburent à l'huile de tournesol ou de colza dans le gazole et à l'alcool de betterave dans le super sans plomb. Ces biocarburants, d'origine agricole, sont incorporés à dose homéopathique dans les carburants classiques. Une directive européenne prévoit d'ailleurs d'augmenter progressivement leur part, de 2 % en 2005 à 5,75 % en 2010.
Ces carburants verts présentent l'avantage d'être renouvelables et d'être également moins chers, grâce à des avantages fiscaux consentis par plusieurs pays européens. Toute la question est maintenant de savoir comment va se dérouler le dialogue entre les pétroliers et les professionnels des filières concernées (éthanol, méthanol et biodiesel). Après l'or noir, l'or vert aiguise aussi les appétits.
Pas de souci pour les moteurs
Du côté des constructeurs, pas de problème. PSA Peugeot Citroën soutient par exemple que l'on peut intégrer jusqu'à 30 % de diester (huile de colza ou de tournesol) dans les moteurs diesel. Le groupe français, qui vient de mettre au point de nouveaux moteurs HDI avec son partenaire Ford, a pris en compte les biocarburants dans le développement. En Allemagne, le biodiesel est déjà une réalité et les automobilistes disposent de pompes dédiées.

Dans le domaine de l'essence, l'éthanol apparaît comme une solution d'avenir. Elle est largement pratiquée au Brésil, où ce carburant tiré de la canne à sucre est utilisé mélangé ou à l'état pur. Plus récemment, la Suède s'est convertie à l'éthanol, qu'elle achète au Brésil ou produit à partir du bois. Ford, Saab et Volvo en particulier proposent des modèles capables de rouler à l'essence ou à l'éthanol. La Ford Focus Flexi Fuel sera d'ailleurs bientôt proposée en France et sur des flottes captives, dès qu'une filière aura été mise en place.

L'avenir du pétrole est le gaz
L'autre carburant du futur est le gaz. Tout le monde connaît le GPL (qui provient en fait du pétrole) et le GNV (gaz naturel véhicule) que l'on peut produire à partir des vastes réserves naturelles en gaz ou à partir des ordures ménagères. Mais, on sait moins que le gaz peut servir à fabriquer des carburants synthétiques, suivant le procédé Fischer-Tropsch. On parle alors de GTL (gas to liquids) : des carburants sans soufre et particulièrement adaptés aux moteurs diesels. Déjà testés par Volkswagen (SunFuel) et Toyota, ils semblent donner toute satisfaction.
Si aucune de ces solutions ne se détache pour le moment, il est en revanche acquis que des moyens existent pour se désengager progressivement du pétrole...

Ici au Québec le gouvernement paye une partie du prix pour l'achat de voiture écologique et les voitures a peu de consommation

jean-marc
Co Administateur
Co Administateur

Masculin
Nombre de messages : 845
Age : 66
LOCALISATION : Québec ( Canada)
QUEL EST VOTRE QUÊTE? : sans aucune rancune , plein d\\\\\\\'amour
Date d'inscription : 29/08/2007

le Triangle des savoirs
Je suis ...: Maitre
Changement de Dons: Ubiquité
Point de Présence:
845/2012  (845/2012)

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum